Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 12 décembre 2016 - 13:10  | Par Geneviève Masse | Paru dans Mieux-Être Édition Février 2017
Outils

Guide de survie pour le voyage en couple

Guide de survie pour le voyage en couple

Voilà déjà 355 jours passés sur la route à vivre notre rêve et voyager à travers le monde. Bien que cette dernière année fût extraordinaire, le voyage a quelques fois rudement mis à l’épreuve notre couple. À ce jour, je peux vous le dire, voyager en amoureux tout en restant amoureux, c’est possible, mais êtes-vous prêts à affronter les défis qui s’y rattachent? Voici notre petit guide de survie pour voyager en couple.

1-Accepter le changement
Le changement est toujours une opportunité pour apprendre. Pour bien vivre ces changements, il faut être prêt à les accueillir. Il s’agit d’une belle occasion d’apprendre à se connaitre et connaitre son partenaire, aller à la rencontre de l’autre et s’ajuster aux nouveaux besoins qui émergeront de cette transition.

Quel fut le plus grand ajustement?
À la maison, nous avions trouvé un bel équilibre entre notre vie personnelle et notre vie de couple. Je compare souvent cet équilibre aux 5 doigts de la main. Pour avoir une main complètement fonctionnelle, il faut avoir tous ses doigts. Il en est de même pour notre vie. L’objectif est de trouver le juste équilibre entre les cinq grandes sphères de notre vie; le boulot, le temps personnel, la famille, les amis et la vie de couple. 

En voyage, cet équilibre est complètement bouleversé. Il y a nous et l’autre, puis encore nous et encore l’autre. Il faut prendre le temps de recréer un équilibre avec ces nouveaux paramètres. Planifier des moments en solitaire fait partie d’un juste équilibre. Chéri ne s’intéresse pas à une activité qui vous fait envie? Allez-y par vous-même! Gageons que vous ferez de belles rencontres et que vous aurez chacun des histoires à vous raconter au souper.

2-Rester dans ses bottines
Que se passe-t-il quand on n’a plus les projets du bureau à gérer, les histoires de nos copines à se mêler et la famille à s’occuper? On a beaucoup trop de temps pour le nombre de dossiers à gérer! Le piège? Tomber dans le dossier de chéri(e).

En effet, avec un surplus de temps à notre disposition, on peut être tenté de se chercher du travail… Bien que la communication demeure la clé du succès, l’excès de dialogue, en revanche, est un véritable tue-l’amour. Si vous ou votre partenaire n’êtes pas enclin à discuter pour le moment, qu’il en soit ainsi. Si il/elle a réagi un peu promptement pour rien ce matin, nul besoin d’en discuter, on passe à un autre appel et on comprend que ce n’est rien de personnel. Il ne tient qu’à nous de bien réagir et de garder la bonne attitude.

Un truc pour se recentrer sur des sentiments positifs est d’exprimer de la gratitude. Faites l’exercice, une fois par jour, ou au besoin, et dites MERCI.

3-Savoir reconnaitre les irritants et mieux les prévoir
Voyager nous place parfois dans des situations plus difficiles. Par exemple, ce cocktail explosif de manque de sommeil, le décalage horaire, la musique disgracieuse d’un karaoké asiatique dans un autobus, les coups de klaxon incessants d’un chauffeur zélé et la chaleur étouffante peuvent finir par vous jouer sur le gros nerf…

Tranche de vie
Récemment, nous avons identifié une situation qui nous rendait immanquablement irritables et impatients: le premier matin dans une nouvelle ville, lorsque nous devions trouver un endroit pour déjeuner. Ça peut sembler banal, mais en plus d’avoir eu à élargir nos horizons culinaires pour le déjeuner, nous avons dû nous adapter aux envies de l’autre et à notre nouvel environnement. En plus, je dois l’avouer, je suis plutôt marabout quand j’ai faim.

La situation en bref:
L’un de nous deux, croyant avoir repéré le petit resto parfait à quelques pas de l’hôtel, entraîne le couple dans un pèlerinage sans fin. Une fois sur place, évidemment, le restaurant est soit fermé, soit spécialisé dans la viande de chien ou ne sert que des boyaux dans un jus peu alléchant pour un goûter matinal. Alors on reprend les recherches, à pieds, sous un soleil de plomb et le ventre creux. Il ne s’écoule habituellement que quelques minutes avant que l’un de nous s’impatiente et pousse le premier soupir…

La solution? Reconnaitre l’irritant, en rire et planifier en conséquence (et toujours traîner un paquet de biscuits). Voilà!

4- Rester zen et ne pas chercher à créer le voyage parfait
Que le transport que vous avez réservé ne soit jamais venu vous chercher, que votre chauffeur de taxi ait tenté de vous arnaquer de quelques dollars, ou que vous vous retrouviez en panne d’essence au beau milieu de nulle part, nul besoin de trouver l’architecte de votre malheur. Rappelez-vous, vous êtes tous les deux dans une situation que vous n’avez guère choisi, alors il vaut mieux en rire.

5- S’ouvrir aux rencontres
Un des pièges du voyage en duo est celui de créer une bulle imperméable qui vous isole du reste des voyageurs. Puisque nous avons passé l’âge des dortoirs à 5$ (c’est une question de goût personnel), il est plus difficile de faire des rencontres. Démontrez de l’ouverture en allant vers les gens et en engageant des conversations. N’hésitez pas à proposer à vos voisins de perron de vous rejoindre pour l’apéro ou à inviter ces touristes sympathiques rencontrés dans l’autobus à partager une bonne bouffe en soirée.

Évidemment, la beauté du voyage est de constater et apprécier la différence culturelle. Les gens se montrent souvent aussi curieux que vous et veulent en apprendre davantage sur votre culture. Eux aussi ont l’impression de voyager à votre contact. Souvent, de parfaits inconnus vont vous inviter à partager un verre ou un repas avec eux pour le simple plaisir de vous voir vous exécuter avec des baguettes ou pour voir votre tête lorsque vous dégusterez pour la première fois leur alcool de riz fermenté. Ces moments sont à ce jour parmi nos plus beaux souvenirs de voyage. Suivez votre instinct et si le cœur vous en dit, n’hésitez pas, il existe bien plus que des mots pour communiquer dans d’autres langues.


Geneviève Masse
Blogueuse voyage www.auboutdumonde.voyage

Biographie:
Montréalaise dans la jeune trentaine qui a mis en veilleuse sa carrière en développement des affaires dans l’industrie ­Médico-esthétique pour partir parcourir le monde avec son fiancé. Elle partage leurs aventures et leurs meilleurs trucs sur
www.auboutdumonde.voyage et sur leur page Facebook.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

L'épigénétique confirme que tout est possible!
Routine sacrée d'automne
Être synchro avec la nature
Madame Labriski - Véritable boule d'énergie
Yoga, la pratique du coeur




PARTENAIRES