Accueil   Recherche   

english


Auto

Le 6 décembre 2016 - 07:52  | Par Denis Duquet
Outils

GMC Acadia - Allégée et amincie

GMC Acadia - Allégée et amincie

Curieusement, l’Acadia qui faisait partie du trio Buick Enclave et Chevrolet Traverse a bénéficié pour 2017 d’une refonte. Interrogé au sujet de cette exclusivité, les réponses des dirigeants de GMC ont été plutôt vagues du genre : « Il était temps que ce modèle se modernise. » Quoi qu’il en soit, cette nouvelle génération d’un VUS qui n’avait pratiquement connu aucun changement pendant plusieurs années nous donne également un avant-goût de ce que les deux autres modèles du trio auront à nous proposer lors de leur révision qui ne devrait pas se faire trop attendre.

Mais au lieu de parler de refonte, il serait plus juste de parler d’évolution même si les changements sont importants. En effet, au premier coup d’œil, il est difficile de départager l’ancien du nouveau à moins d’être connaisseur de ces modèles en particulier. Une chose est certaine, ce véhicule a suivi une cure d’amaigrissement et d’amincissement. En effet, ses dimensions ont rétréci parce que l’empattement a diminué de 163 mm alors que la longueur hors tout est réduite de 183 mm ce qui est quand même digne de mention. On en a profité également pour réduire la largeur de 88 mm. Mais l’élément le plus important est un allégement de 317 kg, toute une réduction de poids. Ces nouvelles caractéristiques en font un véhicule plus maniable dans la circulation, mais également plus dynamique en raison de son poids réduit qui a une incidence directe sur les transferts de masse dans les virages.

Une motorisation tendance
Le modèle précédent ne proposait qu’un seul moteur, un V6 de 3,6 litres associé à une boîte automatique à six rapports, ce qui était la norme pour tous les véhicules de cette catégorie. Cette nouvelle version innove en ce sens en offrant un moteur quatre cylindres de 2,5 litres d’une puissance de 193 chevaux associé à une boîte automatique à six rapports. Il est certain que si vous prévoyez prendre la route avec six occupants et tous leurs bagages, il se peut que ce moteur manque quelque peu de dynamisme. Par contre, en conduite « normale » et avec une charge régulière, il fait le travail. Et pour réduire la consommation de carburant, le mécanisme « arrêt-départ » est offert.

Par contre, si vous prévoyez accrocher une remorque à ce modèle, il est recommandé d’opter pour le moteur V6 de 3,6 litres qui est lui aussi associé à une boîte automatique à six rapports. Et il faut souligner qu’il s’agit d’un tout nouveau moteur nettement plus sophistiqué et doté de l’injection directe. Même si la cylindrée est identique, il n’y a aucun lien avec le V6 de la version précédente. D’ailleurs, il produit 22 chevaux de plus que la version précédente. Ce moteur est le seul disponible pour la version Denali, la plus luxueuse de la gamme.

Ce moteur est étonnamment silencieux et d’une grande souplesse. On pourrait reprocher à l’Acadia de ne pas proposer une boîte automatique à huit ou neuf rapports comme c’est la tendance, mais il faut souligner que cette transmission est très fiable et son étagement est tel qu’on ne manque pas les deux rapports supplémentaires qui ne sont souvent que des surmultipliées. Deux rouages intégraux sont disponibles. Le premier est relativement conventionnel alors que le couple est réparti aux roues arrière lorsque l’adhérence des roues avant diminue. Par contre, le groupe All Terrain propose une transmission intégrale à double embrayage actif en plus d’une suspension modifiée afin d’optimiser le rendement hors route. Détail à souligner, ce modèle fait fi de la troisième rangée de sièges. De plus, il se démarque par quelques caractéristiques visuelles pour souligner sa vocation de baroudeur à temps partiel.

De bonnes manières
Comme il s’agit en bonne partie d’un modèle évolutif sous plusieurs rapports, la prise de contact n’est pas nécessairement matière à nous bouleverser. Parmi les améliorations, il faut absolument souligner l’utilisation d’une clé intelligente et du démarrage par bouton-poussoir, omission qui était fortement critiquée sur la version précédente. En plus, on conduit un véhicule nettement plus agile, plus léger qui répond plus vigoureusement à la sollicitation de l’accélérateur. Quant à la direction à assistance électrique, elle est dans la bonne moyenne de l’industrie et rares sont ceux qui pourraient s’en plaindre. Sur la route, l’insonorisation est digne de mention tandis que la suspension est non seulement bien calibrée, mais permet une conduite sans problème et sans surprise même lorsque les virages se font plus serrés et en succession.

Bref, de nos jours, la majorité des véhicules d’une catégorie propose des sensations de conduite plus ou moins similaires et ils se démarquent les uns des autres par rapport à leur insonorisation, la qualité des sièges et la polyvalence de l’habitacle. À tous ces chapitres, l’Acadia n’est pas déclassé, bien au contraire. Et comme le veut la tendance actuelle chez ce constructeur, la connectivité est améliorée et comprend l’intégration de la téléphonie avec CarPlay d’Apple et Android Auto par l’intermédiaire du système IntelliLink de GMC. Bien entendu, l’accès Wi-Fi est offert à ceux qui optent pour le service OnStar.

Reste à savoir quand le Buick Enclave et le Chevrolet Traverse bénéficieront des mêmes améliorations.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Lance Stroll - Le talent avant l'argent
Les lauréats de 2017 Nactoy
Peter Schreyer
Infiniti dévoile un moteur à compression variable
Un salon entre deux chaises




PARTENAIRES