Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 5 décembre 2016 - 12:08  | Par Alain McKenna | Paru dans Homme - Hiver 2017
Outils

Des écouteurs sans fil, et sans fil

Des écouteurs sans fil, et sans fil

Le lancement hautement médiatisé d’écouteurs entièrement sans fil par Apple, l’automne dernier, a confirmé une tendance intéressante dans le merveilleux monde de l’audio portable: celui des accessoires complètement sans fil.

Apple AirPods
Les nouveaux écouteurs sans fil d’Apple viennent dans un petit boîtier blanc qui a deux fonctions: il multiplie par cinq l’autonomie des AirPods, les chargeant (rapidement) chaque fois qu’on les y dépose, et il permet d’en régler quelques paramètres simples (comme le jumelage entre divers appareils). Le génie d’Apple a été d’intégrer quelques fonctions inédites dans ce marché: d’abord, tout appareil configuré avec le même compte iTunes (la boutique en ligne d’Apple) peut être utilisé sur-le-champ avec les AirPods, sans jumelage additionnel. Ensuite, on tapote deux fois sur une ou l’autre des deux oreillettes afin de lancer ou arrêter la lecture musicale, ou mieux, d’éveiller Siri, l’assistance vocale fort polyvalente d’Apple. Des micros offrent un mode d’appels en mains libres au son clair et agréable même pour l’interlocuteur à l’autre bout du fil. Les AirPods ne sont par contre pas insonorisés, et leur volume maximal n’est pas très élevé, un moindre mal, car on peut les garder à l’oreille tout en ne manquant rien des potins qui s’échangent autour de nous au bureau…

Earin
Les Earin sont les écouteurs sans fil les plus simples qui soient : pas de fonctions évoluées, pas de micro intégré, pas de commande tactile. On les jumelle via Bluetooth à un téléphone, une tablette, ou tout autre appareil compatible avec ce protocole, et c’est parti. Une application pour Android et iOS permet d’ajuster la balance sonore et d’amplifier les basses, ce qui n’est pas de trop vu la taille réduite de leurs enceintes… Leur format réduit a un autre inconvénient: le signal sans fil reliant les deux oreillettes, ténu, coupe régulièrement, l’espace d’une fraction de seconde. Ça peut finir par agacer. Sinon, leurs coussinets bien spongieux assurent une insonorisation passive très efficace, ce qui permet d’écouter musique, films ou autres dans des environnements très bruyants sans avoir à hausser le volume inutilement. Pas mal, mais à 2 heures et des poussières d’autonomie, c’est un peu juste. Là encore, l’étui doté d’une pile d’appoint devient incontournable… 

Samsung Icon X
Samsung a présenté ses écouteurs Icon X l’été dernier et la critique n’a pas été tendre. Il faut dire que leur prix de détail est somme toute élevé pour un accessoire dont les fonctions sont limitées, comparativement à la concurrence. En prime, une autonomie dérisoire dépassant à peine une heure en fait la risée de la catégorie. Bref, dans son empressement d’offrir les plus récentes technologies en premier, le fabricant coréen semble avoir négligé plusieurs aspects de ses Icon X que d’autres, comme ses rivaux mentionnés ici, ont le bon sens d’offrir. Heureusement que ces autres modèles existent d’ailleurs, car dans le cas de celui signé Samsung, ils ne génèrent qu’un seul désir: se rabattre sur un bon vieux casque à prise audio 3,5 mm. Dommage.

Bragi Dash
La marque Bragi propose deux modèles d’écouteurs sans fil: les Dash sont la première mouture, les Headphones, une version dépouillée, mais plus abordable de ceux-là. Les Dash semblent un peu gros, mais tiennent bien à l’oreille. Ce format offre deux avantages: la connexion Bluetooth d’un écouteur à l’autre, et celle avec un téléphone s’en trouvent plus fiable; ça permet aussi d’atténuer le bruit de fond, pour un meilleur son à volume réduit. Aussi, leur autonomie frôle les 5 heures. Elle est multipliée par 4 par leur étui métallisé lourdaud, mais fort utile. C’est grâce à lui si on peut brancher ses Dash à un ordinateur personnel et transférer jusqu’à 1000 chansons, au format MP3, dans leur mémoire intégrée. On peut ensuite écouter cette musique même en l’absence d’un téléphone, ce qui s’opère via une commande tactile juste assez sensible. Les Dash possèdent aussi des capteurs biométriques donnant un aperçu de son rythme cardiaque, ce qu’apprécieront les cracks de statistiques et d’exercice physique. Seul défaut: leur micro est mal adapté aux appels en mode mains libres, et vos interlocuteurs vous le feront savoir.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES