Accueil   Recherche   

english


Auto

Le 31 août 2016 - 16:02  | Jean Leon | Photos: BMW Canada | Paru dans le monde de l'auto Édition Été 2016
Outils

BMW i8 - Le futur à notre portée

BMW i8 - Le futur à notre portée

Au cours des derniers mois, vous avez sans doute croisé une voiture sport dont la silhouette est indéniablement futuriste. Cette voiture est relativement rare puisqu’elle fait ses débuts sur notre marché depuis quelques mois seulement même si elle a été officiellement dévoilée il y a une couple d’années. Elle fait partie de la nouvelle gamme de modèles de catégorie « i » mise de l’avant par le constructeur allemand et qui comprend pour l’instant seulement deux modèles, le i3, entièrement électrique, et le i8 à propulsion hybride.

Mais cette voiture ne se contente pas de cette silhouette avant-gardiste et de ses portes pivotantes s’ouvrant en élytre. Il s’agit en effet d’une auto extrêmement moderne à tous les points de vue que ce soit en raison de sa carrosserie en fibre de carbone, de sa structure en aluminium ou encore de son moteur hybride à batterie rechargeable. En plus, elle est dotée du premier éclairage au laser dans une voiture de série. Et il ne faut pas oublier non plus l’aménagement intérieur offrant une allure très futuriste. BMW a vraiment mis toute son expertise en œuvre dans la réalisation de ce véhicule qui nous propose une vision du futur tout en étant disponible sur le marché.

Aérodynamique et élégante

Pas besoin d’élaborer sur la silhouette, c’est réussi sur toute la ligne. Les stylistes maison ont concocté une voiture d’anthologie qui restera parmi les grands classiques dans l’histoire de l’automobile, c’est certain. Mais en plus, cette élégance est également pratique, car elle permet d’obtenir un coefficient aérodynamique de 0,26. Pour ce faire, le capot avant est bas, les naseaux BMW presque entièrement fermés, les volets d’air pilotés et les bas de caisse aux contours sculptés. Les lignes latérales ainsi que les canalisations d’air entre les optiques arrière et le cadre de toit permettent une canalisation ciblée de l’écoulement de l’air. Les grandes roues plutôt étroites contribuent également à réduire les turbulences qui nuisent à l’efficacité tandis que des languettes aérodynamiques (volets aéro), disposées derrière les roues avant et devant les roues arrière contribuent à un écoulement de l’air plus efficace.

Homogénéité futuriste

Ce design futuriste se poursuit également dans l’habitacle tout en respectant les valeurs de BMW utilisées dans les autres voitures. Par exemple, l’orientation vers le conducteur qui caractérise le poste de conduite de toutes les automobiles BMW n’est pas négligée, mais se double ici d’éléments avant-gardistes. Le conducteur, son passager avant et les passagers arrière s’installent dans des sièges de construction légère, dans une position basse typique de toute voiture de sport. Les composants en PRFC – fibre de carbone renforcée — de l’habitacle, visibles au niveau des bas de caisse lorsque les portes sont ouvertes, évoquent également le poids réduit de la BMW i8. Le tableau de bord affiche des lignes horizontales qui soulignent la largeur de l’habitacle tandis que la console centrale héberge entre autres le sélecteur de vitesses, le « Controller » iDrive Touch, le bouton start/stop ainsi que la touche eDrive et le Sélecteur de mode de conduite. Pour sa part, l’écran de contrôle du système iDrive est un écran de 8,8 pouces en position dégagée.

La sellerie cuir de série habille non seulement les assises des sièges, mais aussi certaines parties de la console centrale, du tableau de bord et des revêtements des portes. BMW est le premier constructeur automobile au monde à mettre en œuvre une méthode de traitement du cuir respectueuse de l’environnement. Le cuir servant à habiller les sièges et le tableau de bord est tanné à l’extrait de feuilles d’olivier. Cette technique permet d’éviter des résidus nuisant à l’environnement, alors qu’elle confère au cuir un aspect à la fois particulièrement haut de gamme et naturel.

Motorisation ultramoderne

Il aurait été fort décevant si cette voiture aux allures futuristes et aérodynamiques avait été propulsée par une mécanique conventionnelle. Heureusement, ce groupe propulseur hybride rechargeable propose plusieurs innovations intéressantes et des performances à la hauteur de la réputation de la marque. En tout premier lieu, il faut souligner que le trois cylindres est le premier du genre à être utilisé par ce constructeur. Ce moteur thermique produit 231 chevaux et entraîne les roues arrière, alors qu’un moteur électrique d’une puissance de 131 chevaux alimenté par une batterie lithium-ion rechargeable envoie son couple à l’essieu avant. Ce système hybride rechargeable a été développé et fabriqué par BMW. Et il est important de souligner que cette puissance du moteur thermique est impressionnante pour un moteur trois cylindres de 1.5 litre.

En mode purement électrique, ce groupe propulseur permet de se déplacer en tout électrique avec une autonomie pouvant atteindre 37 kilomètres selon le cycle de conduite européen à une vitesse maximale de 120 km/h. Sans oublier que nous avons affaire avec une transmission intégrale. La BMW i8 se contente de 4,4 secondes pour abattre le zéro à 100 km/h. Sa consommation de carburant varie de 5,0 litres aux 100 kilomètres sur les routes de campagne et autres tronçons autoroutiers relativement longs. Elle sera inférieure à 7,0 litres aux 100 km lorsqu’on roule sur de longues distances parcourues à vitesse plus élevée. Dans l’ensemble, les valeurs de consommation de ce modèle hybride rechargeable restent, dans quasiment toutes les situations, d’environ 50 % en dessous de celles des voitures de sport conventionnelles.

Toujours le même agrément de conduite

Il est important de souligner que la i8 n’est pas une aventure expérimentale, elle se conduit et se comporte comme une voiture sport de haut niveau. Ce que signifie une excellente tenue de route et un agrément de conduite à la hauteur de la réputation de la marque. Le conducteur peut choisir entre trois modes de conduite, Comfort, eco Pro et Sport. Soulignons qu’il est également possible d’opter pour le mode 100 % électrique en appuyant sur le bouton eDrive. Pour l’instant, la distance parcourue en mode entièrement électrique sera de moins de 40 km, mais dans certaines occasions, ce sera suffisant.

Le prix de vente de ce modèle hors normes est de plus de 150 000 $, mais force est d’avouer que ceux qui en feront l’achat en auront pour leur argent et plus encore.

Jean Leon

Photos: BMW Canada





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Formule 1 - Renault peut-il succéder à Mercedes?
Chevrolet Equinox - La modernité au rendez-vous
Volvo V90 XC - Prêt pour le succès
Daniel Raymond, un magicien de la mécanique
Vision Mercedes–Maybach - Le futur à la mode rétro




PARTENAIRES