Accueil   Recherche   

english


Style de vie

Le 25 août 2016 - 16:22  | Mireille Gendron | Paru dans Homme Édition Été 2016
Outils

La barbe ne fait pas l'homme! Sauf que...

La barbe ne fait pas l'homme! Sauf que...

La barbe suit la vague du temps; elle varie selon les modes et les tendances. Les tendances étaient souvent empreintes de normes sociales ou religieuses. Chaque civilisation avait sa propre vision de la barbe et de la pilosité. Même que cette dernière pouvait être une démonstration de son statut social. Par exemple, les prêtres de l’ancienne Égypte devaient se raser complètement : cheveux, barbes et autres. Les pharaons quant à eux, portaient une petite barbe longue et mince. Dans la Grèce antique, la barbe était très répandue et pouvait être un gage de virilité et de sagesse. D’ailleurs, la mythologie grecque regorgeait de dieux arborant une barbe fournie. Il va donc de soi qu’elle était très bien vue et hautement acceptée.

Toutefois, la barbe a souvent été, et peut encore aujourd’hui être associée à de la non-propreté et peut signifier que l’homme qui la porte ne prend pas soin de lui. Dans un passé très récent, les publicités où on pouvait voir des hommes exempts des poils étaient très communes. Tranquillement, mais surement, les métrosexuels font leur apparition dans notre quotidien. On dit d’un métrosexuel qu’il prend soin de son corps; il s’épile le torse et se rase régulièrement. Cela fait opposition aux hommes qui ne se préoccupaient pas de leur barbe ou qui la rasaient de temps en temps, en n’y accordant que très peu d’importance.

Suit ensuite l’arrivée du hipster. Qui ne connaît pas ce style? L’équilibre entre un homme qui prend soin de lui et qui arbore la barbe, fournie ou pas. On recommence donc à en prendre soin, de sorte qu’en aucun cas, la barbe n’encourage la vision de l’homme malpropre. Désormais, messieurs, porter la barbe ou non là n’est pas la question! Posez-vous plutôt la question, comment devrais-je en prendre soin?

Une barbe, mode d’emploi

La barbe est très capricieuse; il faut en prendre soin. Rapidement, elle peut s’emmêler et devenir hirsute. Il faut de la patience pour entretenir cette barbiche. Voici quelques trucs pour l’enjoliver :

  • Nettoyer la barbe. Pauvre barbe qui se souille en tout temps de nourriture, de salive et de microbe! Prenez le temps de la nettoyer à fond chaque jour. Utilisez un savon ou un nettoyant fait expressément pour la barbe. Celui-ci se chargera de faire un travail parfait. Le nettoyant Groom est un shampoing liquide qui combine un revitalisant pour plus de fraîcheur. De plus, il est conçu pour une utilisation régulière, il n’y a donc pas de danger d’assèchement.
  • Nourrir la barbe. Nous n’apprenons rien de nouveau lorsque nous disons que la barbe est composée de poils. Ce poil a des besoins nutritionnels pour être en santé et non grichu. C’est pourquoi l’huile à barbe est importante, notamment pour adoucir et hydrater le poil. Ainsi, on oublie les démangeaisons puisque l’huile permet aussi d’hydrater la peau sous la barbe, endroit trop souvent négligé par messieurs. Il est également possible d’utiliser un baume à barbe qui apporte les mêmes bienfaits que l’huile à barbe, en plus de permettre de dompter les poils rebelles. Le baume se distingue aussi grâce à ses capacités de protection, ce qui n’est pas de trop avec tous les aléas de la météo. Pour l’hiver, on aime la protéger contre le froid. Pour l’été, on l’adore pour contrer la sueur, l’eau salée et la poussière. On serait fou de s’en passer. 
  • Brosser la barbe. Il est important de bien peigner et de brosser la barbe tous les matins. Cette action permet d’augmenter la circulation sanguine et par le fait même, augmente l’apport sanguin dans cette région. Votre poil aura donc tous les nutriments dont il a besoin. Un peigne lisse ou une brosse à poil de sanglier permet de bien placer le poil, en plus de masser le visage. Attention à ne pas utiliser de peignes en plastique, qui auront tendance à créer de l’électricité statique et par conséquent, des nœuds.
  • Tailler la barbe. Afin de garder une barbe homogène, il est bien important de tailler sa barbe régulièrement. Une à deux fois par semaine suffit, quoiqu’il soit préférable de suivre la vitesse à laquelle la barbe pousse. Ainsi, vous aurez belle allure, peu importe la longueur que vous donnerez à votre barbe.

Parce que la barbe ne prend pas de vacances

La règle primordiale pour les barbus en vacance est l’hydratation! La déshydratation est courante durant l’été, notamment en raison de la chaleur. Vous ne serez pas surpris de lire que boire beaucoup d’eau est une nécessité. Toutefois, la barbe a besoin d’un petit coup de pouce dans ce domaine. En aucun cas, il ne faudrait oublier d’hydrater notre peau. Donc, on n’oublie jamais l’huile à barbe, peu importe où nous nous trouvons; à la plage, en montage ou même en visite dans une grande ville.

Une autre erreur à éviter en ce qui concerne votre barbe est de trop la laver. L’été est la saison parfaite pour être actif, donc on bouge beaucoup! Les rayons du soleil, la sueur, l’eau salée, la poussière et bien d’autres agents entrent en contact avec la peau plus facilement durant la saison chaude. Une personne censée serait donc tentée de laver sa barbe plus souvent. Erreur! Nettoyez votre barbe à la même fréquence qu’à l’habitude. Vous ne ferez qu’assécher votre peau et votre poil en souffrira. Croyez-moi, votre barbe vous en remerciera!

Bref, nous vivons à une époque où plusieurs modes et tendances se côtoient. Alors, pourquoi ne pas en profiter? Essayez de nouveaux styles et de nouvelles coupes. Trouvez votre look fétiche et soyez-en fier. Qui sait, peut-être que vous deviendrez une inspiration…

Qu’est-ce que les Industries Groom Inc.?

L’idée de Groom est venue de trois amis, Julien Blanchard, Maxime Leclerc et Étienne Côté, qui ne trouvaient pas des produits de rasage et pour la barbe de qualité, ici au Québec. Confectionnés à la main à partir d’ingrédients naturels, les produits Groom sont élaborés, testés et produits dans leur atelier à Montréal. Les produits ne contiennent aucun parabène, colorant, parfum artificiel ou dérivé de pétrole; seulement les meilleurs ingrédients naturels, sélectionnés pour leurs qualités. Le tout est soigneusement produit en petits lots pour assurer fraîcheur et qualité optimale.

Mireille Gendron





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Champignons sautés au beurre à l'ail et aux herbes fraîches
Le sous-majordome
Peter Peter
Le Trouble
Le Parti québécois, l'affaire d'une génération?




PARTENAIRES