Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 25 août 2016 - 14:06  | Alain Mckenna | Paru dans Homme Édition Été 2016
Outils

Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil

Ça fait deux ans qu’on en parle, et la voilà enfin : la révolution du sans-fil. Non, pas celle des téléphones. Ni même celle des appareils Bluetooth. Une autre (encore!) : celle des oreillettes stéréo complètement sans fil. Rien pour les connecter entre elles, ni même à une source sonore, sinon la magie du protocole Bluetooth Smart…

Earin

La première salve est venue du site de sociofinancement Kickstarter, sous la forme des écouteurs Earin. Ce sont les plus petits, les plus simples, et les plus minimalistes du lot. Chaque oreillette comporte sa propre batterie, et on les insère dans un tube cylindrique pour le transport et la recharge, laquelle se fait toutes les 3 à 4 heures. L’étui triple l’autonomie des écouteurs, après quoi le tout se branche à une source d’alimentation via le port mini USB de ce dernier.

Les écouteurs Earin sont si compacts que le signal Bluetooth Smart, très ténu, est parfois incapable de se rendre de la source aux deux oreillettes en même temps. Ça donne un son saccadé, qui de temps à autre s’obstinera à jouer en mono d’un seul côté, ce qui devient rapidement agaçant. Ajoutez à cela une compatibilité limitée des téléphones, baladeurs et autres appareils électroniques à la norme Bluetooth utilisée par les Earin.

Bref, ça ne marche pas à tous les coups. Et les Earin n’ont pas de micro intégré (qui en veut, vraiment?), donc aucune chance d’en faire un dispositif mains libres pour appels téléphoniques.

Mais sinon, c’est assez magique : le son stéréophonique est étonnamment puissant, et l’application éponyme peut amplifier les graves pour simuler un son plus haut de gamme que ce à quoi on s’attend du diminutif périphérique. Les oreillettes tiennent bien, entre le canal auditif et la conque du pavillon de l’oreille, même si on fait de la course en montagne. 320 $. www.earin.com

Bragi Dash

La deuxième offrande en matière d’écouteurs à la fois sans fil et sans fil est venue d’Angleterre, où la société Bragi a pris un peu plus de temps que prévu pour produire les Dash, des écouteurs étanches, dotés d’un microphone, d’un cardiomètre et d’un podomètre, et pouvant ainsi servir non seulement d’écouteurs musicaux, mais de dispositif mains libres, et mieux encore, d’assistant d’activité physique!

C’est ambitieux! Et c’est aussi en constante évolution : des mises à niveau du micrologiciel sont offertes sur une base régulière, afin d’améliorer la qualité sonore (déjà plutôt bonne), la précision du micro (qui a besoin d’un peu plus de travail), et l’utilité des capteurs biométriques (amusants, mais sous-exploités par l’application mobile). Ces derniers sont d’une précision un peu aléatoire, mais ne font pas pire que les bracelets d’exercice bon marché, sans avoir à être portés au poignet.

Le tout est livré avec un étui de recharge qui multiplie par cinq l’autonomie d’environ 2 heures des Dash. Du lot, sans conteste le meilleur produit qui soit pour les amateurs de musique, de mobilité et d’activité physique. 320 $. www.bragi.com

Phazon

Ces écouteurs sans fil ont deux particularités qui plairont aux acheteurs branchés d’ici : ils sont conçus à Montréal, ce qui est toujours appréciable. Et surtout, ils se jumellent à une application mobile capable de les retracer, si jamais on les égare. C’est important, à en juger par la première réaction d’à peu près tous ceux qui ont vu de près de telles oreillettes sans fil : « hé, il ne faudrait pas les échapper sous le divan, ceux-là! »

Leur forme compacte est assez originale, mais leur concepteur assure que le format est aussi pratique, puisqu’il a été conçu de manière à tenir confortablement, et fermement, dans n’importe quel type d’oreilles, sans avoir à y ajouter un adaptateur ou un embout de taille variable.

Les Phazon sont aussi livrés avec un chargeur leur redonnant 80 % des 6 heures d’autonomie promises en seulement 20 minutes. Les grands voyageurs seront ravis… Et les audiophiles également : grâce à la popularité de leur campagne de sociofinancement (eux aussi, sur Indiegogo, toutefois), ils seront livrés avec une application mobile faisant office d’égalisateur sonore pour assurer un son au goût de l’utilisateur. Celui-là est en précommande, avec livraison promise en septembre. 225 $. www.phazon.ca

Alain Mckenna





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES