Accueil   Recherche   

english


Auto

Le 25 août 2016 - 13:53  | Denis Duquet | Photos: Nissan Canada | Paru dans Le monde de l'Auto Édition Été 2016
Outils

Nissan GT-R, La légende se modernise

Nissan GT-R, La légende se modernise

Dans le cadre du dernier Salon de l’auto de New York tenu en avril dernier, Nissan a dévoilé la toute dernière génération de son coupé sport GT-R. La mécanique a été peaufinée tandis que plusieurs changements esthétiques ont été apportés à ce bolide dont les performances sont parmi les plus spectaculaires de la catégorie. Il s’agit en fait des changements les plus importants réalisés depuis l’arrivée de ce modèle sur notre marché en 2007.

Même si les ventes sont presque confidentielles tant en raison du prix que la diffusion de la catégorie, pour Nissan il s’agit d’un véhicule phare qui permet d’illustrer au public ses capacités techniques et sportives.

Allure fidèle au passé

Personnellement, j’ai toujours trouvé que la GT-R avait une silhouette de « kit car » et c’est pourquoi je n’ai jamais vraiment craqué pour ce modèle. Pourtant, les performances sont hors normes et ce coupé aux allures assez conventionnelles a humilié sur la piste bien des grands noms de la catégorie des voitures ultra sportives. Et comme il s’agit de l’évolution d’un modèle qui s’est développé au fil des années, les origines remontent à l’époque du légendaire Skyline et même avant, il est difficile de changer son fusil d’épaule. Par exemple, c’est aussi le cas avec la Corvette ou la Porsche 911 qui évoluent tout en conservant certains critères esthétiques incontournables.

Parmi les changements les plus notables de cette nouvelle édition, il faut souligner la grille de calandre qui est plus grande afin de faire pénétrer plus d’air sous le capot. On note également la présence de la grille en V si caractéristique dorénavant de tous les modèles Nissan ou presque. En plus, le capot a été redessiné et possède deux arêtes qui permettent un meilleur écoulement de l’air. Toujours dans le même but, le déflecteur avant a été redessiné afin de favoriser l’appui aérodynamique en plus d’un écoulement de l’air plus efficace.

Sur les côtés, les bas de caisse sont évasés afin d’évacuer l’air le plus loin possible du véhicule. L’arrière a été légèrement redessiné, mais on retrouve toujours les quatre feux circulaires qui sont la signature visuelle de la GT-R. Malgré tous ces changements et quelques retouches dictées par l’aérodynamique, la silhouette demeure toujours familière. Et bien entendu, les changements ne se sont pas limités à la carrosserie, l’habitacle a été requinqué lui aussi.

Le tableau de bord est entièrement nouveau et comprend une instrumentation relocalisée dans un réceptacle dont la périphérie est garnie de cuir tandis que la console centrale facilite le travail du pilote. Les sièges ont été allégés tout en offrant un meilleur support latéral et un confort accru. Le nombre de commutateurs et boutons est passé de 27 à 11 tandis que l’écran d’affichage est de huit pouces alors qu’il était de sept pouces précédemment.

Il faut également souligner que les palettes de passages des rapports sont montées sur le volant de sorte que le pilote peut changer de vitesse sans quitter le volant des mains.

Mais puisque les dimensions du véhicule sont pratiquement les mêmes, les places arrière sont symboliques tout au plus ce qui est en harmonie avec la vocation de ce modèle.

Une mécanique plus efficace

Bien entendu, une voiture sportive de haut niveau se doit d’évoluer sur le plan technique à chaque nouvelle génération. Mais puisque la GT-R se situe au sommet de l’échelle en fait de comportement routier et de performance, il est difficile d’y apporter des améliorations spectaculaires. Malgré tout, le moteur V6 3,8 litres voit son avance à l’allumage modifié et la gestion des deux turbocompresseurs révisés de sorte que la puissance a progressé de 20 chevaux tandis que le couple est plus élevé de quatre livres-pieds. Cela peut sembler assez peu, mais ces changements ont été apportés afin d’améliorer le rendement du moteur à des régimes intermédiaires-élevés (3200 tr/min et plus) afin d’assurer de meilleures reprises et des sorties en virages plus musclées. Soulignons au passage que les systèmes d’échappement en titane possèdent une sonorité qui devrait plaire aux amateurs du genre.

La plate-forme a été rendue plus rigide tandis que la suspension a été révisée afin d’optimiser l’adhérence des pneus de 20 pouces et ainsi améliorer la vitesse maximale dans les virages. En plus, cette suspension est plus confortable tout en offrant une meilleure tenue de route, une combinaison qui sera certainement appréciée des acheteurs.

Il ne faut pas oublier l’esthétique

La majorité des acheteurs se procurent une voiture de sport pour ses performances et l’agrément de conduite qu’elle offre. Toutefois, des considérations esthétiques entrent certainement en ligne de compte. Il semble que pour cette version 2017, Nissan a trouvé une couleur emblématique pour son nouveau modèle. Il s’agit d’une couleur orange métallisée de concoction très spécialisée qui demande quatre opérations pour son application. Comme vous pouvez le constater sur les photos qui illustrent cet article, ce n’est quand même pas trop mal. Par contre, cette couleur laisse peu de choix pour celle de l’habitacle puisqu’en plus de la couleur tan qui est bien harmonisée avec cette couleur orange, les deux autres choix sont rouges et ivoire, deux couleurs qui s’harmonisent davantage avec que les autres couleurs proposées.

Sur un côté plus pratique, tous les modèles GT-R vendus au Canada sont proposés avec le système NissanConnectSM qui est associé à un système de navigation et qui permet de communiquer avec votre téléphone intelligent.

Ces améliorations rendent le nouveau GT-R plus élégant, plus confortable tout en proposant des performances sur la route en progrès. Son prix, dépassant les 100 000 $,le réserve à une certaine élite, mais ceux qui peuvent se le procurer seront certainement heureux d’apprendre qu’il est plus performant plus tout en étant plus confortable.

Denis Duquet | Photos: Nissan Canada





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Formule 1 - Renault peut-il succéder à Mercedes?
Chevrolet Equinox - La modernité au rendez-vous
Volvo V90 XC - Prêt pour le succès
Daniel Raymond, un magicien de la mécanique
Vision Mercedes–Maybach - Le futur à la mode rétro




PARTENAIRES