Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 19 mai 2016 - 10:34  | Cassandra Poirier | Paru dans Mieux-Être Édition 79
Outils

Nicole Bordeleau et l'art 
de se réinventer

Nicole Bordeleau et l'art 
de se réinventer

Nicole Bordeleau fait sans aucun doute partie de ces femmes inspirées et inspirantes. Après Vivre, c’est guérir ! et Zénitude et double espresso, l’auteure nous parle de son dernier ouvrage, L’art de se réinventer, l’une de ses plus belles réalisations. 
Un livre qu’elle aura médité pendant des années avant de pouvoir enfin le laisser 
vivre au travers des mains de ses lecteurs.

Jeune fille, Nicole trouve en l’église et la bibliothèque de calmes refuges qui l’éloignent d’une maison plutôt chaotique. Les livres lui permettent alors de s’évader, de s’abandonner à la rêverie… « La comtesse de Ségur a été mon univers ! Puis j’ai progressé dans mes lectures. Quand je refermais un livre, je voulais toujours en parler à des amis, mais ce n’était pas tout le monde qui était intéressé, se remémore Nicole les souvenirs plein la tête. Mais je me suis dit que j’allais écrire et que j’allais laisser cela à qui voudra bien… J’avais complètement oublié ce rêve, même si j’ai continué à écrire. Je ne me rappelais pas de cet enfant. Au Renaud-Bray, dans cet immense entrepôt, il s’est réveillé en moi et j’ai comme vacillé ! »

Nicole m’avoue avoir les frissons lorsqu’elle y repense, tellement le moment était heureux. Après Vivre, c’est guérir ! et Zénitude et double espresso, l’auteure sort son tout dernier livre, L’art de se réinventer. Bien qu’il s’agisse de son troisième titre en librairie, pour Nicole, il est véritablement son premier. « Parce que c’est le livre que j’ai toujours voulu écrire, le livre sur lequel je travaille depuis de nombreuses années ici et là. Mais aujourd’hui avec le recul, je réalise qu’il fallait d’abord que je dévoile aux lecteurs quel avait été mon parcours, comment ces enseignements m’étaient venus. Offrir ce livre, tout de suite d’emblée, cela aurait pu paraitre comme des recettes toutes faites, une baguette magique donnée un peu à l’envolée », explique l’auteure.

L’art de se réinventer, elle en a respiré et médité chaque mot, chaque phrase. Et le livre s’est réinventé lui-même au fur et à mesure que Nicole Bordeleau en écrivait les mots, quelques années après l’avoir entamé. « Bien entendu, beaucoup de choses ont changé, donc j’ai dû réécrire le livre à la lumière de ce que j’avais vécu. » Ce livre lui a réel-lement demandé un travail de moine, un investissement profond qui l’a poussée à se questionner. « Je m’assois chaque matin, et j’écris depuis des années. Il faut que ça parte d’un instinct, de mon cœur, d’une pulsion. Ce livre-là, c’était une mosaïque. Je l’ai écrit, je l’ai étendu sur le plancher, littéralement, page par page, et je changeais les tuiles. Est-ce que ça m’interpelle, ça m’allume, ça a du sens ? Et je l’ai su un matin quand je me suis levée. J’ai fait un changement et j’ai su que c’était le dernier. Le livre a refusé de bouger. »

Mille et une possibilités

Le livre se lit d’un trait, du début à la fin. Mais il a aussi cette qualité d’être une véritable boite à outils que l’on garde avec soi, puisqu’il est constitué de petits textes, de réflexions et aussi d’exercices pratiques. Une vraie référence pour amorcer un changement à l’intérieur.

Pour Nicole, ce livre vient clore un cycle qui a commencé avec Vivre, c’est guérir !. « Je n’étais pas à réaliser que le livre me changeait, me transformait. Et moi, faisant le chemin que le lecteur est aussi invité à parcourir, j’étais aussi invitée à me réinventer. Ce serait profondément indécent de ma part, ou un manque de courage flagrant, que de lancer ce livre sur le marché et de ne pas me réinventer moi-même. Je suis devant un vide, mais devant aussi mille et une possibilités ! »

Mais alors, qu’est-ce que cela veut bien dire, « se réinventer » ? Selon Nicole Bordeleau, se réinventer ne tient pas dans un changement d’apparence, dans un nouveau métier, ou dans une nouvelle relation, mais c’est de faire de chaque jour de la vie une journée neuve, à tra-vers son regard. « Pour moi, c’est dans de toutes petites choses. C’est m’assurer que mon regard ne devient pas poussiéreux envers la personne que j’aime, envers la vie, lorsque je regarde par la fenêtre de mon bureau pendant que je vous parle présentement. Pour moi, me réinventer, c’est avec mon premier café du matin. Je me dis : quoi de neuf, aujourd’hui ? Il ne faut pas que ça vienne de l’extérieur, mais de l’intérieur de moi. Comment puis-je voir cette situation-là différemment ? Comment puis-je voir cette personne-là autrement ? »

Au quotidien, Nicole Bordeleau consacre beaucoup de temps à la pratique de la médiation, du yoga, du qi gong… Si c’était la maladie qui l’avait d’abord mené à ce style de vie, sa guérison de l’hépatite C n’en a rien changé, sinon de pouvoir se réinventer avec la guérison. « La maladie ne fait plus partie de ma vie, mais elle a été un outil important pour me réinventer. Ça a été le professeur le plus exigeant dans ma vie. Autant je vais me réinventer avec la guérison, autant j’ai dû le faire à l’intérieur de la maladie. Mais la pratique de la méditation, du yoga, du qi gong, de la prière, c’est au cœur de ma vie et ça ne change pas. D’ailleurs, ça prend de plus en plus de place, lance Nicole sur un ton amusé. Pour moi, c’est un besoin et c’est une pratique que j’aime beaucoup et qui enrichit énormément ma vie. »

À travers ses écrits, ses pensées, ses histoires, Nicole Bordeleau nous enrichit aussi. Sa page Facebook regorge de nombre de témoignages et d’enseignements qui sont un véritable baume pour le cœur et pour l’âme. « Je me sens vraiment faire partie d’une communauté. Les gens m’enseignent autant que moi je leur enseigne, c’est un outil extraordinaire ! Et ça m’a aussi donné l’idée de créer un site internet ressource (presque terminé) où les gens pourront aller chercher des textes et des petits audio que j’aimerais leur offrir. Ça me fait tellement plaisir quand je réalise que je peux être utile. Il n’y a pas de vente de livres, de CD, d’affiches qui peut me rendre plus heureuse que quelqu’un qui me dit “cela m’a été vraiment utile” », ajoute Nicole.

S’il n’y a pas d’autres livres en cours d’écriture pour l’auteure, elle continue de donner des conférences et de travailler activement sur son nouveau site web qui sera bientôt en ligne. Mais son principal projet demeure celui de se réinventer, ce qui demande une certaine pause, un arrêt. Mais une chose est certaine, Nicole Bordeleau continuera de nous inspirer : « je pense que si on accepte cette invitation de se réinventer, peu importe la longueur de notre vie, elle aura été bien vécue ! »

La boite à outils 
de Nicole Bordeleau: Comment se réinventer ? Par quoi commencer ?

Laisser aller le passé

L’une des premières choses, c’est vraiment de laisser aller le passé. Pour beaucoup d’entre nous, on s’agrippe au passé, à notre vieille histoire, à notre divorce il y a 5 ans… Donc il faut vraiment laisser aller le passé. Pour moi, c’est la base pour se réinventer.

Avoir de la gratitude

Je pense aussi qu’il faut devenir curieux envers notre vie du moment. Si on ne commence pas à apprécier ce qu’on a maintenant, on n’appréciera pas ce qu’on va obtenir plus tard. Donc de faire la liste de ce que l’on aime, de ce que la vie nous a donné, de comptabiliser tout ce qu’on possède… et ça ne se fait pas avec l’argent. Déjà, c’est une très belle façon de se réinventer. Si je suis pauvre en gratitude, je peux être riche en biens matériels, je ne l’apprécierai jamais.

Rester ouvert

Et puis de s’ouvrir, de devenir aventurier, de sortir de notre zone de confort. Parfois, lorsqu’on veut se réinventer, on a une projection de ce qu’on veut devenir, et ça, c’est important et je pense que c’est bon. Mais il faut aussi savoir que la vie peut nous faire faire un détour, par une autre personne, par un autre chemin…

Pour aller plus loin dans la réflexion, procurez-vous le livre L’art de se réinventer de Nicole Bordeleau aux Éditions de l’Homme

Cassandra Poirier | Journaliste





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Pour un été étonnant
Ralentir le rythme et observer la nature
Vivre la plénitude
Authentique Krystine St-Laurent
Marie-Ève Janvier - Grandeur nature




PARTENAIRES