Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 27 avril 2016 - 16:35  | Alain McKenna | Paru dans Homme Édition Printemps 2016
Outils

Si le dadbod n'est pas dans vos objectifs de mise en forme

Si le dadbod n'est pas dans vos objectifs de mise en forme

Ah, la mode… Avez-vous remarqué comment tout le monde s’est fait pousser une barbe longue de même en même temps, il y a deux ans ? Avec une casquette à palette droite ? Pour faire différent, en plus ? C’est ça, la mode. Et depuis l’an dernier s’ajoute celle du Dadbod, selon laquelle on devrait tous avoir la forme d’un fût de bière pour plaire à madame. Heureusement, personne ne vous oblige à suivre la mode…

En fait, il existe même de grandes entreprises bien connues du monde des technologies et de l’électronique qui vous invitent fortement à faire exactement le contraire : vous tenir en bonne forme. Et pas seulement pour faire scintiller le regard de votre douce moitié, mais pour vous assurer une forme physique à l’avenant, du genre à vous préparer à courir un marathon, si vous êtes ambitieux, ou à tout le moins, de pouvoir tenir pendant tout un match de hockey bottine avec fiston, si vous êtes plutôt du type familial.

Casio WSD-F10
Naturellement, quand ce n’est pas une mode, c’en est une autre, et celle des bracelets et des montres d’entraînement connectés n’échappe pas à cette règle. Ainsi, c’est avec un niveau de surprise
pas trop élevé qu’on a appris que Casio, qui fabrique des montres parmi les plus attrayantes quand on pratique du plein air, peu importe sa forme, et qu’on n’a pas le goût de flamber une partie de son
REÉR pour une Suunto ou une Garmin, va mettre en marché une montre connectée à système Android Wear. 

Même, notre réaction était l’inverse : « Ah non ! Une autre montre qu’on devra charger tous les soirs ! » On aurait dû savoir que Casio avait un as dans sa manche (ajusté, au niveau du poignet, comme il se doit !). Sa smartwatch WSD-F10 est animée par Android Wear, est dotée d’un boîtier étanche et ultra résistant, répondant aux normes militaires américaines, et affiche toute l’information qu’on peut tirer de son téléphone Android sans avoir à le sortir de sa poche. Un accéléromètre, un gyromètre, un magnétomètre, un altimètre, et quoi encore, fournissent toute l’information nécessaire sur votre état du moment et sur votre environnement immédiat.

En prime, son écran possède un mode monochrome étirant la durée d’une charge de sa pile sur 30 jours. Un mois ! Là, tu parles. Ne manque qu’un capteur GPS, mais ça, votre téléphone s’en chargera. 500 $

Motorola Moto 360 Sport
Motorola vend déjà la Moto 360, une des montres connectées les plus séduisantes sur le marché, tant pour homme que pour femme. L’édition 360 Sport (380 $) a été conçue en réaction aux critiques qui déploraient l’absence d’une version plus robuste, et surtout plus autonome, de ce modèle. Ça signifie l’usage de matériaux mieux adaptés pour le boîtier et le bracelet, un affichage pouvant être
clairement lisible même sous les puissants rayons du soleil, et une antenne GPS permettant de s’y retrouver sans avoir de téléphone dans ses poches. 

Ça s’ajoute aux fonctions de base d’Android Wear, notamment, un stockage musical accessible avec un casque Bluetooth et des applications faisant le suivi de notre activité physique. Eh bien, tout ça y est. Mais, car il y a toujours un mais, la
360 Sport en paie le prix du côté de son autonomie, la pile étant fortement sollicitée par tous ces capteurs, et dans l’ensemble, les applications d’entraînement pour Android Wear sont très peu nombreuses. En tout cas, la Moto 360 Sport est au moins plus jolie que ses rivales, incluant l’affreuse Fitbit Surge…

Microsoft Band 2
Le Band s’est avéré une belle surprise, signée Microsoft, l’an dernier. Laid et malcommode, il avait au moins le mérite d’être précis dans son évaluation de l’activité physique de son utilisateur, d’offrir un mode d’évaluation du sommeil fonctionnel, et d’afficher, au besoin, toutes les alertes provenant de son téléphone intelligent, soit-il animé par iOS (Apple), Android (Google), ou Windows Phone (Microsoft). Dans ce dernier cas, on pouvait même effectuer certaines commandes vocales grâce à Cortana, l’assistant virtuel de Microsoft. Pas mal ! 

Le Band 2 est la suite logique et il reprend les mêmes fonctions de base. Il troque l’écran recouvert d’une couche protectrice plutôt fragile par un écran tout aussi tactile, mais muni d’un verre Gorilla Glass à l’épreuve des égratignures. Ça devrait lui assurer une meilleure durabilité. Pour le reste, une autonomie de 2 à 3 jours, et un prix de détail de 300 $ auquel on peut déduire jusqu’à 50 $ si on donne son vieux bracelet connecté en échange, en font un compagnon d’entraînement attrayant, et presque pas trop cher.


En tout cas, pour le prix, ça vaut mieux qu’un abonnement au gym, surtout si vous êtes du type à prendre un abonnement annuel et à arrêter d’y aller après un mois… Auquel cas, mode pas mode, on pourra toujours vous féliciter pour votre superbe Dadbod l’été prochain !

Alain Mckenna





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES