Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 13 janvier 2016 - 15:39  | Antoinette Layoun | Paru dans Mieux-Être Édition 77
Outils

Vivre en harmonie: Approche architecture humaine et la communication C.O.E.U.R.

Vivre en harmonie: Approche architecture humaine et la communication C.O.E.U.R.

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y a eu un temps où tous les hommes étaient des Dieux, mais ils abusèrent tant de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur retirer leur pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. « Nous déposerons la divinité de l’homme dans le fond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne regardera pas » : décréta Brahma. Depuis ce temps, raconte la légende, l’homme cherche son essence à l’extérieur de lui-même, il a même fait le tour de la terre et de l’espace à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

 

Se laisser inspirer et guider 
par l’appel intérieur

J’ai découvert cette légende au début de l’âge adulte. Je me rappelle encore du moment où je l’ai retiré soigneusement d’une revue avec la sensation que je détenais un trésor entre mes mains ! Elle est devenue mon inspiration pour ma vision de vie… Aller au fond de soi et découvrir son pouvoir divin, non pas dans le sens religieux, mais dans le sacré. Découvrir son essence, écouter et suivre sa voie. Je me demande aujourd’hui si c’est moi qui l’ai découvert ou si c’est elle qui m’a trouvée! Je ne savais pas dans le temps que cette légende servirait non seulement à me reconstruire, mais également à créer et développer une approche que j’enseigne afin d’être en harmonie avec soi et avec l’autre : Approche Architecture Humaine (AAH) et la Communication C.O.E.U.R.

 

Qui suis-je ? Notre héritage divin et humain

Nous sommes corps physique et matière. Nous sommes esprit avec un mental et des formes pensées. Nous sommes âme avec un cœur qui frémit dans des états et des sensations. Dans ces dimensions, corps - âme (cœur) - esprit (mental), nous sommes les créateurs de notre vie avec ce que nous nommons le pouvoir divin en soi.

Le corps est l’outil à travers lequel nous découvrons la vie. Il est un moyen de communication avec tout ce qui nous entoure et dans nos relations. Nos émotions, sentiments et peurs font partie de notre humanité et expériences de vie terrestre. En fait, c’est notre monde intérieur « humain ». En apprenant à nous connaitre, en accueillant nos espaces intérieurs et en les harmonisant avec nos expériences extérieures, nous devenons de plus en plus dans la clarté de tout ce que nous sommes.

La psychologie, la physique quantique, la science et même certains spécialistes de la médecine nous confirment de plus en plus que nous sommes les créateurs de notre réalité et de notre vie. Divers enseignements spirituels nous ont communiqué cette connaissance depuis des millénaires.

Voyons l’être humain comme un château : le corps est la structure extérieure et les émotions, les sentiments, les pensées, le mental, les croyances, etc. font partie de la structure intérieure. En nous basant sur la psychologie humaine, en apprenant à nous connaitre, nous décou-vrons notre fondation, notre structure intérieure avec notre différence. Avec conscience, nous pouvons identifier les fissures, le désordre, des espaces brisés, des rénovations à compléter et nous réalisons qu’avec un château… il y a toute une potentialité! Dans cette conscience, nous devenons les architectes de notre vie.

En accueillant notre humanité, dans l’harmonie et l’union de toutes nos dimensions, nous manifestons notre divinité.

Chacun de nous est le reflet de notre héritage familial et social. C’est ce qui fait que nous avons inconsciemment créé des fonctionnements, des croyances et des modèles qui limitent la réalisation de ce que nous sommes, ainsi que nos créations.

Cet héritage et bagage ont un effet sur tout ce que nous sommes et tout ce que nous vivons. Parfois, nous avons tendance à juger ce bagage quand il est dans la souffrance ou la limite. En fait, je vois l’être humain comme un être magnifique. Même si parfois il tombe, c’est pour apprendre à mieux se mettre debout et apprendre l’art de la maitrise.

« Connais-toi, toi-même » a dit Socrate. Nous trouvons également cette phrase inscrite sur le temple de Delphes « Connais-toi, toi-même, tu connaitras ton univers et les dieux ». La connaissance de soi, de notre architecture intérieure, nous mène vers l’harmonie en soi et autour de soi.

Afin de permettre à chaque personne de se découvrir, j’anime des conférences, des cours, des ateliers et des voyages initiatiques avec l’Approche Architecture Humaine (AAH) qui permettent de développer la relation à soi et à l’autre comme un tremplin vers la réalisation de soi. Le Yoga Chi et la méditation faisant partie intégrante de cette approche. En ayant une connaissance de soi approfondie, nos expériences de vie deviennent un terrain pour notre rayonnement. En nous observant dans cette clarté, nous choisissons de nous guérir, car nous sommes les architectes de nos créations. Nous nous réalisons dans la relation à soi et nous vivons des relations rayonnantes d’amour et d’harmonie avec la communication C.O.E.U.R.

Dans notre humanité, nous sommes interreliés. Avec ce que nous sommes, nous avons un impact sur ceux qui nous entourent et ceci est juste dans les deux sens.

C’est par la connaissance/conscience de soi, de notre architecture intérieure, que nous développons une clarté dans la relation avec soi. Cette clarté nous amène à communiquer dans la relation avec l’autre avec cœur ! C’est pour cette raison également que j’ai développé la communication C.O.E.U.R. qui est un outil de transformation et d’épanouissement. 

 

La Communication C.O.E.U.R c’est :

Connaissance/conscience de soi 

Ouverture à soi et à l’autre

Empathie pour soi et pour l’autre

Union avec soi  (regard-sentiment-pensée)

Rayonnement de soi

 

C. Connaissance/conscience de soi

La connaissance de notre psychologie est essentielle pour vivre en harmonie. Nous sommes des êtres émotionnels. Apprendre à écouter son monde émotionnel est la clé qui ouvre la porte vers son monde intérieur. Pour faire un parallèle avec le corps physique qui a des besoins essentiels comme celui de respirer, manger, boire, dormir, etc., nous avons aussi des besoins essentiels pour notre équilibre psychique, tel le besoin d’amour, de sécurité, de liberté, de valorisation, de s’affirmer et de se créer. Les sensations physiques, par exemple celle de la faim, nous indiquent le besoin de se nourrir et nous guident vers la santé du corps. Les émotions sont les sensations qui nous permettent d’identifier le ou les besoins qui sont comblés ou en carence pour notre harmonie psychique.

O. Ouverture à soi/à l’autre

Nous voyons le monde et nous le vivons à travers notre réalité psychique, le bagage de notre héritage et des empreintes de nos expériences de vie. Cette réalité altère notre regard sur nous-mêmes, les situations et tout ce qui nous entoure.

En reconnaissant que nous sommes des êtres émotionnels, que le monde extérieur est un déclencheur de notre monde intérieur, nous déposons nos luttes contre soi ou contre l’autre, nous accédons à un monde de possibilités infinies. Nous réalisons que nos réactions sont des indicateurs pour nos satisfactions et insatisfactions. Par la conscience de tout ce que nous sommes et de notre bagage, nous nous responsabilisons de nos états, de nos manques et de nos besoins et nous approfondissons davantage notre regard dans notre château intérieur.

Avec cette connaissance/conscience, c’est l’ouverture à moi et à l’autre.

E. Empathie à soi et à l’autre

Pour la guérison de nos états, pour défaire les réactions défensives et les systèmes relationnels insatisfaisants, la sensibilité, voire même l’empathie envers soi et l’autre, est fondamentale pour le processus de transformation et de création.

Parfois, en découvrant nos espaces souffrants ou insa-tisfaisants, nous voulons nous en débarrasser. « Se débarrasser » d’une partie de soi ? C’est alors que nous rentrons en lutte, en guerre, contre nous-mêmes voulant anéantir cette partie souffrante en nous. Nous devenons notre pire ennemi.

L’empathie c’est l’ouverture du cœur, c’est avoir du cœur pour soi, c’est d’être dans l’écoute de soi, l’accueil de soi et de se permettre de vivre ses états profondément. Se libérer de la honte, de l’exigence, du rejet, du jugement. L’empathie pour soi amène l’empathie pour l’autre par la suite.

U. L’Union avec soi

Dans l’accueil de ce que nous vivons, nous développons un discernement dans l’union avec soi. Nous réalisons que notre vécu est une réalité psychique (bagage de nos empreintes de nos expériences de vie et héritage) et non pas la RÉALITÉ ABSOLUE. L’union, c’est l’étape qui nous permet de faire un pont, entre le déclencheur extérieur et notre monde intérieur en étant en relation avec soi. Nous avons alors une perspective globale de tout ce que « Je Suis », nous guidant à assumer notre humanité (vécu et besoins)  avec un regard plus élevé, reconnaissant cette situation comme un outil pour notre réalisation dans l’être.

R. Rayonnement

En développant ces étapes dans la relation à soi, nous gagnons en attitude de respect envers nous-mêmes, notre réalité psychique et nos souffrances. Notre regard se transforme et libère le rejet de soi qui passe souvent par l’exigence et le jugement. Nous devenons des alliés pour soi-même, dans l’accueil, l’acceptation et l’amour de soi.

En nous honorant, en nous permettant d’être dans notre rayonnement, nous permettons à l’autre d’être également. Comme un architecte avec une vision, notre regard et notre écoute dans la relation avec l’autre se transforment, créant une relation constructive… reflet de la relation à nous-mêmes.

 

La richesse en soi et l’harmonie

Dans la vie, il n’y a pas de hasard. Je suis toujours fascinée par « les scénarios » qui se déroulent devant moi et dans mes situations de vie.

Au moment où j’écris cet article, je me prépare à partir en Inde, accompagnant un groupe dans un voyage initiatique sous le thème : Union de l’humain et du divin. Je réalise avec vous, en ce moment, la magie de la vie ! Comme la légende hindoue qui m’a inspiré à créer l’Approche Architecture Humaine, la communication C.O.E.U.R., pour sa part, m’a été inspirée par une salutation de l’Inde bien connue : namasté ! Cette salutation signifie en sanskrit : « Je salue ou je m’incline devant le divin (l‘âme) en soi. » C’est littéralement, accueillir l’humain et le divin. N’oublions pas que ceci implique également la relation à l’autre ! En regardant l’autre et en le voyant dans sa grandeur et dans tout ce qu’il est !

Je pars en Inde en continuant sur les pas de l’harmonie en soi… Je souhaite que ceci vous inspire à être l’architecte de votre vie, à créer votre château avec ce que vous êtes et à rayonner votre richesse intérieure dans l’harmonie ! 

Antoinette Layoun

http://www.antoinettelayoun.org/

https://www.facebook.com/universciteantoinettelayoun/





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Un style qui nous ressemble
Bien plus qu'un simple bracelet
Un secret bien gardé
Naturels, simples et délicieux
L'heure du thé




PARTENAIRES