Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 31 juillet 2015 - 10:58  | Antoinette Layoun
Outils

La méditation accessible à tous !

La méditation accessible à tous !

 

Quand nous pensons « méditation », nous avons souvent l’impression que nous devons être assis dans une posture précise avec les jambes croisées et les yeux fermés. Ce qui nous amène à nous limiter et même, pour certains, de voir la méditation comme inaccessible. En fait, la méditation est un état d’être procurant la paix de l’esprit, l’harmonie émotionnelle et mentale et du même fait, une meilleure santé physique et relationnelle.  

Nous avons tous besoin de développer la zénitude dans notre vie. Comment atteindre cet état dans le quotidien ? Allons-y ! Nous allons marcher ensemble sur un chemin peu fréquenté… êtes-vous prêt ? 

Démystifier la méditation 

Saviez-vous que nous avons en moyenne 60 000 pensées par jour ? Juste d’y penser, c’est étourdissant… Notre esprit tourbillonne constamment ! Pour faire un parallèle, imaginez rentrer chez vous et votre maison est encombrée de toutes sortes de choses. Dans l’accumulation compulsive, vous n’y voyez rien… Alors, 60 000 pensées par jour ? Ça vous donne une idée que notre espace intérieur est trop plein. Ce qui nous amène à un épuisement mental, une sensation d’être constamment dans un marathon et l’impression de ne pas voir clair. La méditation nous permet d’entrainer notre esprit à prendre une pause pour ensuite le diriger.

La bonne nouvelle est que même si nous n’avons pas le contrôle sur toutes nos pensées, c’est qu’entre chacune d’entre elles, il y a un petit espace de vide. Pour vous aider à visualiser et à saisir cet espace de vide si important, faisons un parallèle avec la respiration. En fait, à la fin de chaque expire, il y a une pause avant de prendre un nouvel inspire. Allez-y, observez votre inspire et expire. Vous allez bien ressentir ce petit espace de vide entre chaque respiration. Vous avez entendu l’expression : c’est dans le vide qu’il y a le plein ? L’objectif de la méditation est d’observer ce vide entre les pensées et d’habiter cette présence et de la maintenir le plus longtemps possible.  

C’est dans cet espace de vide qu’il y a tout un potentiel. Comme une page blanche… toutes les possibilités de création et de réalisation !

Libérer les fausses croyances face
à la méditation

Croyance : La méditation est difficile. 

Réalité : Elle est un état naturel, nous ne l’avons pas cultivée.

C : Ça prend des théories et des méthodes compliquées.

R : Elle est simple si on le veut.

C : Elle est réservée aux élites. 

R : Elle est pour tout le monde à n’importe quel âge.

C : Elle fait partie d’un dogme ou d’une religion.  

R : Elle est universelle !  

Alors, par où commencer ? 

La méditation est un outil à cultiver et à pratiquer dans le quotidien. Pour développer la propreté physique, nous lavons nos mains et notre corps fréquemment et le nettoyage est aussi important pour notre esprit. Le secret est d’habiter votre espace dans la présence. Je vous donne ici quelques moyens que vous pouvez intégrer en même temps que vos actions quotidiennes. Créez un moment ou plus par jour pour faire une pause et harmoniser votre espace intérieur. Il n’est pas nécessaire qu’il soit long, quelques minutes à la fois suffisent, mais faites-le fréquemment. 

Le début de la journée peut être un bon début. Dès le réveil, en prenant une douche, un café ou votre déjeuner, au lieu d’écouter la radio, la télé ou lire le journal, soyez dans le silence et observez votre respiration en même temps. 

Vous avez tendance à faire une marche ? Dès votre départ, prenez conscience de vos pieds et de la terre, soyez dans la gratitude d’avoir ce cadeau de pouvoir marcher. Remercier votre corps et la vie. Tout en marchant, soyez en lien avec la nature, le rythme de votre corps et votre respiration. 

Vous prenez un moyen de transport pour vous rendre au travail ? Alors, quel merveilleux temps pour méditer tout en étant éveillé! Dans votre auto, par exemple, prenez des pauses de la radio ou de la musique. Observez votre respiration. Habitez votre corps, ralentissez en vous, soyez dans la présence en observant votre environnement. Si vous êtes dans un transport en commun, prenez un temps, fermez les yeux et habitez votre respiration. Si ceci est difficile, comptez à chaque respiration en vous mettant un objectif, 10, 20, 30, etc. Vous verrez, après un moment, vous vous retrouverez simplement avec vous, dans votre corps et votre respiration habitera tout votre être.

Vous faites la vaisselle ? Observez l’eau, le savon. Prenez conscience du mouvement de vos mains et de chaque objet que vous lavez. Observez le mouvement et vous verrez que ceci devient comme un flot de calme et de sérénité. 

Vous êtes dans votre jardin et vous nettoyez les mauvaises herbes ? Observez votre environnement et votre respiration. Soyez dans la conscience de chaque mouvement, le toucher de l’herbe, comment vous la retirez de la terre, observez les racines et la terre, etc.  

Vous parlez avec une personne ? En l’écoutant, habitez votre corps en observant votre respiration. Prenez le temps de la regarder dans les yeux, observez son visage. Écoutez ces mots en étant dans la présence. Un moment de pause pour votre mental, la méditation relationnelle ! 

Je vous ai donné quelques exemples par des moyens simples afin que vous habitiez la présence dans tout ce que vous faites. Ceci ne prend que quelques instants, car il est difficile de maintenir cet état de présence très longtemps. Les pensées surgiront et il est important d’apprendre à accueillir cette réalité. Mais plus vous utiliserez cette présence dans vos gestes quotidiens, plus vous pourrez maintenir le calme de l’esprit et vous nourrir de chaque moment de votre vie. 

Pour aller plus loin dans une pratique de méditation

Il y a des milliers de techniques de méditation que nous pouvons apprendre et pratiquer. Certaines sont complexes et demandent de la rigueur et d’autres sont plus accessibles. Je vous partage deux de mes méditations préférées, car je peux les mettre en pratique n’importe où et quand je le veux. Ces deux méditations font partie des étapes préparatoires de la méditation VIPASSANA. J’enseigne également ces deux moyens pour leur simplicité et leur efficacité, car l’outil est la respiration. Nous sommes en contact avec notre souffle à chaque instant. 

La méditation pleine conscience :

En vous asseyant confortablement, fermez les yeux et apportez votre conscience au niveau de votre respiration. 

Observez simplement votre inspire et votre expire, suivez le mouvement dans votre poitrine et dans votre ventre. 

Même si les pensées surgissent, vous prenez un moment pour les reconnaitre et vous les laissez passer comme un nuage. 

Vous ramenez la conscience à votre respiration en habitant l’inspire et l’expire. 

Pleine conscience et l’environnement

Après un moment, tout en gardant les yeux fermés, soyez dans la conscience de votre environnement. Écoutez les sons, ressentez l’air ou le vent ou tout autre aspect de votre environnement extérieur. 

Revenez à votre respiration, observez le mouvement de l’inspire et de l’expire.

Lorsque vous ressentez que votre esprit vagabonde, observez les pensées et laissez-les passer comme un nuage. Revenez à votre respiration. 

Pleine conscience et le corps

Après un moment de cette présence à votre respiration, amener votre concentration au niveau de votre corps. Comment vous sentez-vous? S’il y a des espaces de tension ou d’inconfort, observez et accueillez ce qui est présent. 

Vous continuez d’habiter votre respiration, votre inspire et expire. S’il y a des pensées, vous les observez et vous les laissez passer comme un nuage.

Par cette présence sans jugement, dans l’observation et l’accueil, il possible que l’état de votre corps devienne plus détendu et votre état intérieur plus paisible. 

Vous ramenez la conscience au niveau de votre respiration observant les vagues naturelles d’inspire et d’expire dans votre poitrine et votre ventre. 

La méditation pleine conscience est de plus en plus pratiquée et reconnue pour ses bienfaits pour gérer le stress et apaiser les états intérieurs, le corps et le mental. Il est magnifique d’observer notre respiration simplement. C’est un moyen qui est accessible à chaque instant. C’est à nous de choisir d’habiter la présence et de vivre dans la pleine conscience.  

La méditation Anapana

La méditation pleine conscience est une préparation pour la méditation Anapanasati qui est plus connue sous le nom d’Anapana. Cette méditation a été pratiquée et enseignée par le bouddha Gautama. Elle permet de développer la concentration pour avoir une vision claire. Elle est simple et très puissante.

Prenez une position confortable en ayant les épaules et le dos droits. Ouvrez votre bassin et relâchez votre ventre autant que possible. 

Prenez conscience de la respiration dans votre corps, du mouvement de la vague d’inspire et d’expire.

Apportez maintenant votre conscience au bout des narines. Observez comment l’air passe par les narines. 

En étant dans cette présence, observez comment à l’inspire l’air frais frôle le bout des narines, et à l’expire, l’air est tiède et humide.  

Prenez le temps de rester en contact avec le bout de vos narines. Observez ce mouvement et les sensations que procurent l’inspire et l’expire au bout des narines. 

Même si les pensées surgissent, observez ce qui est présent, sans jugement, vous êtes l’observateur. Et vous les voyez passer comme un nuage. Vous ramenez la présence au bout des narines en prenant conscience du souffle, l’air frais qui frôle le bout de narines à l’inspire et l’air tiède et humide à l’expire. Ressentez et soyez dans la conscience de toutes les sensations dans cette petite zone. 

La pratique et la durée de la méditation :

Ce qui est important, c’est d’avoir une pratique régulière, même si c’est pour une courte durée. Comme j’ai mentionné précédemment, la méditation est un entrainement pour l’esprit. Je vous suggère 10 à 20 minutes par jour et, si c’est possible, deux fois dans une journée. Si vous avez la possibilité de prendre plus de temps, faites-le, car ceci permet à votre esprit de développer la concentration encore plus profondément.  

Je vous suggère ces deux pratiques de méditation, la médiation pleine conscience et la médiation Anapana, car elles sont accessibles. En les maitrisant, elles peuvent être pratiquées n’importe où et à chaque instant. Ce qui permet d’être, tout en étant dans le faire. Comme en ce moment, en écrivant ces mots, j’observe en même temps les mouvements de mon souffle. Ce qui permet à mon corps d’être dans un état de détente et mon esprit dans un état de clarté. Méditant tout en vous écrivant… n’est-ce pas magnifique ?  

Allez-y, prenez un moment et habitez pleinement la vie en vous ici et maintenant. Observez votre souffle et rendez grâce au cadeau que vous avez d’inspirer la vie et de la rayonner à chaque instant!

Antoinette Layoun, conférencière, auteure, chroniqueuse, thérapeute psycho-spirituel, coach yogacharya

centre Université Antoinette Layoun

www.antoinettelayoun.org





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Pour un été étonnant
Ralentir le rythme et observer la nature
Vivre la plénitude
Authentique Krystine St-Laurent
Marie-Ève Janvier - Grandeur nature




PARTENAIRES