Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 16 juillet 2015 - 11:32  | Par Alain McKenna
Outils

Cure minceur

Cure minceur

En jouant sur les mots de la loi de Moore, on sait désormais qu’il est possible d’espérer une nouvelle cohorte d’appareils informatiques moitié moins grosse que sa prédecesseure, tous les 18 mois environ. Si ça explique les téléphones intelligents et les montres connectées, ça vaut aussi pour les ordinateurs personnels…

Apple MacBook
Apple, qui a pour ainsi dire lancé la tendance des portables ultraminces avec son MacBook Air il y a déjà quelques années, récidive cette fois-ci avec un MacBook un peu plus bas de gamme, mais au design fort élégant et au prix de détail, lui, probablement plus pesant que l’appareil en tant que tel.

Apple ajoute un nouveau pavé tactile distinguant différents niveaux de pression, pour une interaction plus variée, ainsi qu’un port USB-C qui sera bientôt la norme dans l’industrie. Seul hic, ce port USB remplace tous les ports traditionnels : USB, vidéo, même l’alimentation passe désormais par ce seul et unique port, ce qui exigera de débourser un peu plus pour brancher ses périphériques à ce nouveau MacBook.

Côté autonomie, le MacBook fait particulièrement bien, notamment grâce à un processeur Core M d’Apple à la fois silencieux et efficace. Là aussi, il y a un hic : voilà un processeur reconnu pour être moins habile que les autres lorsque vient le temps d’exécuter des tâches complexes qu’on aime généralement faire sur un ordinateur personnel. Quand on ajoute à ce détail un prix de détail de 1 550 $ au bas mot, on comprend que ce MacBook n’est pas pour tout le monde…

Les dimensions de ce nouveau venu sont à l’avenant : pas plus de 13 mm d’épaisseur, un poids de 920 grammes et un bel écran Retina de 12 pouces de diagonale, faisant 2304 x 1440 pixels. Et pour vous convaincre qu’il vaut le détour, un boîtier métallisé offert en trois couleurs : aluminium brossé, graphite ou doré. Comme un certain iPhone…

Dell XPS 13
Dell a revu son XPS 13 tôt cette année et ajoute notamment une version de base à 1 000 $ qui n’est pas piquée des vers, mais qui fait moins bien que les versions intermédiaires coûtant plus près des 1 500 $. Surtout, la gamme entière hérite d’un nouvel affichage de 13,3 pouces enchâssé dans un boîtier ultrafin qui donne l’impression d’être à peu près invisible.


En prime, cet écran est disponible en version tactile, ce qui ajoute à l’interaction possible avec Windows, le système de Microsoft offert en version 8.1, mais qu’on pourra mettre à niveau gratuitement vers Windows 10 dès que celui-ci sera mis en vente.

Au-delà de ce design fort agréable à utiliser, une connectique à la fine pointe assure une polyvalence inégalée à ce portable : ports USB 3, WiFI AC, Bluetooth 4.0, etc. Pour le prix de rivaux beaucoup moins équipés, en voilà un qui offre à la fois l’efficacité d’un ordinateur personnel complet, et la portabilité des appareils les plus compacts sur le marché.

Samsung Ativ 9
Si vous en voulez, des pixels, l’ultraportable Ativ 9 de Samsung est pour vous. L’appareil est élégant, et son écran Quad-HD+ (3 200 x 1 800 pixels) est un des plus spectaculaires sur le marché. En prime, il est tactile! Voilà sans conteste le meilleur moyen de tirer le meilleur de Windows 8.1, la version installée d’office sur l’appareil, qui ne fera que s’améliorer quand Windows 10 débarquera, plus tard cette année.

Cela dit, ceci n’est pas le plus abordable des portables sur le marché. Pour 1 500 $, on hérite d’un processeur Core i5 de milieu de gamme d’Intel, de 4 go de mémoire vive et d’un mince 128 go de stockage SSD intégré.

En revanche, son autonomie est une des meilleures sur le marché, grâce à une pile qui explique peut-être le surplus de poids de ce portable, pourtant très compact. À 1,4 kilo, ce n’est pas nécessairement une ancre de bateau, mais c’est toujours quelques centaines de grammes de plus que ses rivaux de chez Dell ou Asus.

Asus Zenbook UX303
Le Zenbook est un des Ultrabooks les plus musclés sur le marché. Ça ne l’empêche pas d’être compact et relativement léger, même s’il n’est pas des plus effilés de la catégorie. Surtout, le modèle intermédiaire, à un prix de 1 350 $, propose une mécanique robuste, incluant un processeur Core i7 de dernière génération, d’Intel, ainsi qu’une carte vidéo GeForce de Nvidia, qui assure une performance relevée dans le cadre d’applications multimédias plus poussées. Pensez jeux vidéo…

S’ajoute à cela une connectique enviable qui inclut trois ports USB 3, une sortie vidéo mini DisplayPort, une fente pour cartes mémoire de type SD, ainsi que les fameux protocoles sans fil WiFi N et Bluetooth 4.0. Malgré tout cela, ce portable est bon pour une autonomie de près de 10 heures par charge, ce qui n’est pas rien !

Bref, pour qui cherche muscle et portabilité, en voilà un qui ne manque ni d’un ni de l’autre.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES