Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 25 mai 2015 - 08:52  | Cassandra Poirier
Outils

Lise Bourbeau Pour l'amour de soi

Lise Bourbeau  Pour l'amour de soi

Elle est l’auteure de 24 best-sellers et a franchi le cap des 4 millions de livres vendus à travers le monde !

À chaque édition de votre magazine Mieux-Être, vous pouvez lire ses précieux enseignements et vous enrichir de ses bons conseils. Depuis plus de 30 ans, Lise Bourbeau s’emploie à aider des milliers de personnes soucieuses d’améliorer leur qualité de vie, entre autres grâce à l’école Écoute ton corps, le centre de relation d’aide qu’elle a fondé. La clé? Être conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi. Rencontre avec une femme inspirante au parcours peu ordinaire.

De la pensée positive à la conscience
Notre corps est notre meilleur ami. Cela, Lise Bourbeau l’a compris, il y a plus de 30 ans déjà. Si aujourd’hui elle est passée maitre pour décrypter les messages que le corps envoie, elle commence tranquillement à l’apprivoiser alors qu’elle travaille au poste de gérante régionale pour l’entreprise Tupperware. « Pendant environ 15 ans, j’étais beaucoup dans la pensée positive et je réussissais très bien dans la vente. J’étais une bonne motivologue, comme on dit! Puis un jour, je me suis retrouvée avec un pro-blème de poids. J’ai alors essayé certains régimes, mais je n’aimais pas cela du tout. Je me sentais en prison. Puis un matin, j’ai eu la brillante idée de noter tout ce que je mangeais et buvais. Cela a été LA découverte et le début de ma recherche spirituelle », raconte-t-elle.


En faisant cet exercice, Lise Bourbeau se rend compte qu’elle mange sans réellement écouter ses besoins physiques et psychologiques. Manger pour ne pas gaspiller la nourriture. Manger parce que c’est l’heure. Manger par émotion. « Je ne pensais même pas à me demander si j’avais vraiment faim, se remémore-t-elle. J’ai réalisé que tout ça était un manque d’amour de moi. J’ai découvert que la façon de m’aimer, celle que j’avais apprise au couvent, de mes parents et ma famille n’était pas la bonne version de l’amour véritable. » Ainsi, sans se priver de rien, elle retrouve son poids santé en l’espace de trois mois. Elle découvre aussi que les maux dont elle souffre disparaissent peu à peu.

«Mes enfants me disaient : “maman, je ne sais pas ce que tu fais, mais surtout, n’arrête pas !” Et automatiquement, en écoutant mes besoins sur le plan physique, j’étais beaucoup plus portée à écouter mes besoins aux plans émotionnel et mental. Et c’est à ce moment que j’ai compris qu’on ne peut dissocier les trois corps », relate Lise Bourbeau. Plus tard, elle fait un rêve. Elle se voit dans une grande salle, dans un état d’exaltation, enseignant sa nouvelle façon de voir la vie et de comprendre son corps. Au réveil, le message est clair : elle quitte la vente (qui la faisait vivre très bien depuis quinze ans) et fonce vers ce nouveau projet.


Le pouvoir de l’écrit
Aujourd’hui, son approche fait le tour du monde. Et le succès qu’elle rencontre est indéniable : l’école Écoute ton corps a donné des ateliers dans 28 pays et ses livres sont traduits dans pas moins de 21 langues ! Une réussite qui s’explique sans doute par l’universalité du message qu’elle porte, une approche qui prône l’amour de soi.


La guérison des blessures est le tout dernier ouvrage de Lise Bourbeau (le 24e  !). Il constitue la suite du livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même paru en 2000 et qui bat encore des records de ventes. « Plusieurs personnes me demandaient comment faire pour guérir nos blessures. La guérison, c’est avant tout l’acceptation de soi. C’est tout simple, mais j’ai réalisé que le plus grand problème, c’est que les gens n’ont pas conscience que ce n’est pas eux qui ont le contrôle de leur vie, mais une peur en eux qui dirige et prend des décisions », explique celle qui avoue pourtant ne pas aimer écrire lorsqu’elle était jeune ! Son premier livre, elle décide de l’écrire pour répondre aux besoins des clients qui désiraient avoir un support écrit pour se remémorer les méthodes enseignées lors des ateliers Écoute ton corps. Mais de fil en aiguille, les livres qu’elle publie franchissent les frontières de son école pour toucher aujourd’hui des millions de personnes.


Parmi tous ses livres à succès, Le cancer – un livre qui donne espoir est l’une de ses plus grandes réussites. « Dans tout ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant, le livre le plus important pour aider les gens à s’autoguérir ou à éviter une maladie importante, c’est celui-là. Il est lié directement à la blessure du rejet qui est celle qui fait le plus mal, mais que les gens ignorent le plus. Pour écrire ce livre, j’ai fait beaucoup d’entrevues personnelles pour avoir des exemples concrets et confirmer ma synthèse sur la cause du cancer. Et sans exception, il n’y avait pas un homme ou une femme conscients d’avoir cette blessure de rejet », raconte cette passionnée.


Un message qui trace la route
Si l’on remonte quelques années en arrière, l’approche proposée par Lise Bourbeau ne faisait pas l’unanimité. Aujourd’hui, tout indique que les mentalités ont évolué. « Au début, je passais pour une illuminée quand je disais aux gens d’écouter leur corps quand ils sont malades. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile, et même des médecins écrivent à ce sujet. On n’a jamais dit à une personne de ne pas aller voir un médecin. On dit : fais-toi soigner physiquement, et en même temps, regarde ce qu’il y a sur les plans émotionnel et mental. Ta guérison n’en sera que plus complète. »


Écoute ton corps est une école qui partage tous les ou-tils nécessaires à la conscientisation de soi. Elle place l’amour de soi et le corps au centre d’une démarche pour apprendre à se connaitre et à reconnaitre les causes de certains blocages. « On ne dit pas qu’on est là pour guérir les gens. On donne des outils et après c’est aux gens de les essayer. En France, ils avançaient souvent que notre philosophie est trop simpliste. Je dis : c’est simple, mais ce n’est pas simpliste. Au lieu de se compliquer la vie, l’amour simplifie la vie. »


L’école Écoute Ton Corps reçoit régulièrement de beaux témoignages évoquant des victoires, des réconciliations, des guérisons. Ces manifestations sont pour Lise Bourbeau une véritable source de motivation. « C’est tellement réconfortant de voir la quête des gens qui aspirent à améliorer leur qualité de vie, partout à travers le monde. Cela me donne beaucoup d’espoir. Je vois comment les gens sont à la recherche d’une vie meilleure. Et chaque personne qui se transforme et qui répand de l’amour finira par le transmettre à toutes celles qui l’entourent. Et c’est comme ça qu’Écoute Ton Corps participe à la paix dans le monde. » 


Être bien, ça s’apprend !
Comment y parvenir selon Lise Bourbeau :


Être conscient
Premièrement, il faut devenir conscient et arrêter de vivre comme des robots. Se demander comment je me sens. Est-ce que ça fait « wow » à l’intérieur ? Est-ce qu’il y a un malaise ? Si c’est le cas, c’est qu’on n’écoute pas son cœur.


Écouter ses besoins
On a le droit d’écouter ses besoins. Qu’est-ce que je veux pour moi ? Comment je veux me sentir ? Les gens pensent que c’est de l’égoïsme que de vouloir être bien, de penser à soi et d’aller vers ce qu’on veut. Mais c’est plutôt de l’amour de soi. Être égoïste, c’est vouloir que l’autre me fasse sentir bien et que l’autre écoute mes besoins.


Entreprendre des actions
Une fois le besoin établi, se demander ce que je peux faire. Quelles sont les actions que je peux entreprendre ? Quelles peurs pourraient m’en empêcher ? Il faut arrêter de croire qu’on n’a pas le droit d’être bien. De plus, on s’attend à ce que les autres nous rendent heureux. Cela crée des attentes, des émotions et surtout de la frustration.

 





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Un style qui nous ressemble
Bien plus qu'un simple bracelet
Un secret bien gardé
Naturels, simples et délicieux
L'heure du thé




PARTENAIRES