Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 4 décembre 2014 - 10:01  | Par Alain McKenna
Outils

Montres connectées: design et technologie se rencontrent… enfin

Montres connectées: design et technologie se rencontrent… enfin

Ça aura quand même pris deux ans, mais voilà enfin que certains fabricants d’appareils électroniques mettent en marché des montres connectées – ces fameuses montres capables de vous informer sur ce qui se passe sur votre téléphone intelligent – qui ont un tant soit peu de gueule. Bon, ce ne sont pas encore des Patek Philippe, ni même des Breitling, mais on s’en approche…

 

 

 

 



Kairos

Un trio de designers suisses proposera, cet hiver, une montre connectée sous la marque Kairos. En fait, il s’agit de deux modèles, déclinés en différentes versions: boîtier en inox brossé, chrome ou en or, avec un mouvement automatique japonais ou suisse. Car, oui, vous l’avez deviné : on parle d’une montre à mouvement automatique à laquelle on a ajouté un écran couleur tactile de montre connectée.

La théorie est évidemment très racoleuse: une montre, après tout, est probablement l’item de style le plus important pour une vaste majorité d’hommes, alors aussi bien leur offrir un accessoire de mode digne de ce nom. Et à ce jeu, les premières images touchent la cible. Un boîtier de 42 mm, un cadran complexe avec vitrine sur le mouvement en arrière-plan, le tout recouvert par un affichage transparent affichant les alertes reçues d’un téléphone, des indications routières, ou les commandes d’un lecteur musical.

Malheureusement, les premiers prototypes semblent témoigner d’un compromis difficile du côté de l’affichage, transparent à seulement 40 ou 60 pour cent selon le modèle. Son interface semble aussi simplifiée au-delà de ce que l’idée de départ suggère. Bref, Kairos a déjà ouvert la prévente de ses montres, dont le prix de détail varie de 550$ US à 1 200$ US, mais on ne saura pas avant livraison si le résultat sera à la hauteur des attentes. Aussi bien patienter encore un peu… kairoswatches.com

 



Motorola Moto 360

La Moto 360 est la première des trois à avoir pris d’assaut le marché. Motorola étant un fabricant bien connu d’appareils de communication ou, pour le dire franchement, une autre de ces marques de téléphones Android bon marché, on s’attendait au pire. Même s’il faut l’avouer, le prototype d’une montre à écran rond, dévoilé à la va-vite lors d’une conférence, début juin, elle aussi à saveur hautement technologique puisqu’elle était organisée par Google.

Bref, le lancement, plus tôt cet automne, d’une Moto 360 à peu près fidèle au prototype en question était déjà une bonne nouvelle. Après des produits bâclés signés Samsung et LG Electronics, Motorola livre une Moto 360 originale et, avouons-le, pas laide du tout. Son cadran arrondi s’attache à un bracelet en cuir de couleur personnalisée. Motorola explique qu’il aura fallu faire le tour du monde pour trouver le cuir idéal pour sa montre. L’entreprise de Chicago l’a finalement trouvé… à Chicago. À quelques pâtés de son siège social.

Cela dit, ce fin bracelet de cuir n’est pas nécessairement des plus distinctifs, quand on regarde le marché des montres de luxe dans son ensemble. Heureusement, Motorola a eu la bonne idée de créer une montre dont le bracelet, d’une largeur standard de 22 mm, peut être échangé à loisir. Un bracelet en inox brossé ? Ça se trouve. Un bracelet en cuir brodé plus sophistiqué ? Ça s’arrange, ça aussi.

Côté polyvalence, la Moto 360 peut faire pas mal tout ce qu’on attend d’elle : elle affiche un aperçu des messages entrants, des alertes Facebook et Twitter, des résultats sportifs en direct, ainsi de suite. Elle joue les témoins de votre activité physique grâce à divers capteurs, dont un moniteur de fréquences cardiaques intégré sous son boîtier. Et à la fin de la journée, elle se charge sans fil. Pas mal.

Mais surtout, grâce à la plateforme ouverte Android Wear, elle propose des dizaines et des dizaines de cadrans virtuels différents, ce qui lui confère un niveau de personnalisation inégalable.

Ça commence à valoir son pesant d’or: 250 dollars. moto360. mototola.com

 



Apple Watch

Apple, encore et toujours. Voilà une montre, l’Apple Watch, aux formes rectangulaires assez conservatrices, en fin de compte, mais qui utilise des matériaux plus raffinés que ses homologues à système Android. Surtout, elle semble profiter d’un affichage couleur particulièrement riche et détaillé, ce qui en fait automatiquement un produit plus haut de gamme que le reste des montres connectées actuellement en marché.
Apple propose trois versions de boîtier avec une gamme plus étendue de bracelets, pour 14 modèles, au total. En gros, ça se résume ainsi : la Watch de base a un design plus sportif et tout aller, avec un boîtier en alu brossé et bracelet en caoutchouc. La Watch de milieu de gamme a un fini en chrome et a droit à un bracelet métallisé à attache magnétique pas mal du tout. Enfin, un modèle Edition à boîtier en or, et probablement hors de prix, verra également le jour.

On verra si ça suffira à convaincre les fashionistas. Du côté techno, par contre, ça semble déjà dans la poche: avec la commande vocale Siri, et une interface commandée par une couronne numérique nouveau genre, la Watch risque de laisser sa marque, comme l’iPod l’a fait bien avant elle. À partir de 350 $ US.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES