Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 19 juin 2014 - 12:21  | Par Julie Niquette, chroniqueuse littéraire
Outils

Rayonner malgré, avec et grâce à l'épreuve

Rayonner malgré, avec et grâce à l'épreuve

Les films sont remplis d’histoires étonnantes de superhéros. Leurs puissants pouvoirs nous surprennent, nous captivent, nous inspirent. Mais il y a aussi les superhéros du quotidien, ceux qui, par leurs qualités prodiguées chaque jour, parviennent à nous motiver à continuer notre route avec confiance, peu importe les circonstances. Dans Des millions de soleils, Marilyne Petit, une maman coach et conférencière, partage avec nous l’histoire de son fils Pier-Olivier, un Jedi de 13 ans qui, malgré la maladie (une malformation cardiaque sévère), parvient à trouver la lumière au milieu du brouillard. Elle nous offre leur parcours de vie, leurs réflexions, en plus des astuces créatives déployées pour passer au travers des périodes plus sombres.


Cette histoire nous invite à déceler le soleil dans chacune de nos journées et dans chaque moment. Elle nous ramène à l’essentiel : l’amour de soi et des autres.Rencontre avec une femme et une auteure de cœur, dont le chemin parcouru ne laissera personne indifférent.

Des millions de soleils, le livre :
Madame Petit, pourquoi avoir décidé de nous offrir Des millions de soleils ?
Quand Pier-Olivier a eu 6 mois et que le diagnostic de sa maladie est tombé, je me suis dit qu’il n’y avait rien pour nous guider sur la manière de vivre avec un enfant malade. J’ai alors pensé qu’un jour j’aiderais les parents vivant la même situation que nous. Aussi, ce livre constitue en quelque sorte une manière de dire à mon fils : « Reprends ta vie, mon amour. » Pour moi, c’est une étape importante… J’ai une facilité à aller dans les émotions et à écrire. Au fil du temps, j’ai pu voir et ressentir l’impact qu’avait notre histoire sur les gens. Alors, j’ai décidé de l’écrire et de la partager.

À qui s’adresse ce livre ?
À la base, je croyais qu’il s’adressait aux parents d’enfants malades. Maintenant, je constate que c’est plus que ça. Il interpelle beaucoup de gens grâce aux messages et aux leçons de vie qu’il contient. En fait, le livre touche autant les gens qui s’intéressent à l’histoire de Pier-Olivier que ceux qui ont besoin de positivisme et d’outils de développement personnel. Le lecteur s’appropriera le livre selon son besoin.

Parlez-nous du processus d’écriture. Vous avez dû retourner en arrière et replonger dans des épisodes difficiles. 
Comment ça s’est passé ?
Durant le processus, j’ai beaucoup pleuré. Étrangement, dans ces moments-là, j’écrivais mieux puisque ces émotions signifiaient que je parlais avec mon cœur. L’écriture de mon livre m’a fait réaliser tout ce que j’ai pu faire malgré l’épreuve, ce que je ne pouvais pas nécessairement voir dans le feu de l’action. J’ai compris aussi à quel point notre histoire est grande, finalement.

Est-ce que certains chapitres ont été plus difficiles que d’autres à livrer ?
Écrire, c’est replonger dans ce que nous avons vécu. Il s’agit d’un processus nous permettant de revoir, revivre et ressentir à nouveau les émotions reliées aux événements passés. En couchant nos souvenirs sur papier, on reprend contact avec des émotions refoulées et indescriptibles. Les chapitres les plus difficiles ont été ceux où je devais revivre les moments où je laissais, à contrecœur, Pier-Olivier seul pour ses trois chirurgies.


Le Jedi et la maman coach en mission :
Pour vous et votre famille, il est capital de donner un sens aux problèmes de santé de votre fils. Ce faisant, ce dernier a choisi la mission suivante : montrer aux autres que l’on peut être heureux même avec la maladie et aider les enfants malades. Quelle est la vôtre ?
En ce qui concerne Pier-Olivier, je dirais que ça a été de l’accompagner et de l’amener à bien vivre toutes ces années. J’ai choisi d’être une maman rayonnante pour mes trois garçons, finalement. Comme être humain, je dirais que je souhaite contribuer à un monde meilleur. J’ai besoin de faire en sorte que ma vie compte.

Quelle est, selon vous, la plus grande qualité de votre Jedi et la vôtre ?
Pier-Olivier a tellement de qualités… Si je devais n’en nommer qu’une seule, je dirais sa conscience. Il est conscient de la vie, de la mort, des autres. Il fait même preuve d’empathie. Il est conscient de l’impact de ce qu’il fait et dit aux autres. De mon côté, je pense que ma plus grande force, c’est ma capacité d’aimer et de partager mon histoire, malgré les critiques possibles. J’ajouterais que j’essaie de faire quelque chose de beau avec tout ce qui m’arrive.

Quelle est votre plus grande réalisation ?
Comme maman, je dirais l’ouverture de mes enfants sur le monde. Comme femme, mon livre et mes conférences, moi qui ai été maman à temps plein pendant 12 ans. Comme amoureuse, ce serait d’avoir choisi Vincent, le père de mes enfants.

Tout est parfait… Vraiment ?
Croyez-vous que tout arrive pour une raison, même la maladie ? Autrement dit, êtes-vous d’avis que les épreuves ont toujours une raison d’être ?
Si les défis qui jalonnent ta vie n’ont pas de sens, c’est ton devoir d’en trouver un. Cela aide à avancer et à passer à travers les difficultés. À mon avis, ça permet de vivre sa vie, de s’accrocher à quelque chose qui a une signification pour nous. Trouver un sens, c’est s’octroyer le pouvoir d’organiser sa vie comme on le veut, et ce, sans nécessité d’avoir la confirmation que le sens donné à l’épreuve est le bon. Il a de la valeur pour nous, voilà l’important.

Vous écrivez : « Depuis 13 ans, la mort est omniprésente dans nos pensées. Comme une épée de Damoclès, elle nous guette. » Nonobstant cela, quelle est la plus importante leçon que vous tirez de la maladie ?
Elle m’a permis de ne rien tenir pour acquis. Elle m’a poussée à toujours donner le meilleur de moi-même. Elle m’a enseigné à ne pas avoir de regrets. Elle m’a appris à déposer un filtre d’amour sur mon regard. Cela me permet de regarder la vie avec amour, car elle est réellement précieuse.


Rayonner pour soi et les autres !
Vous écrivez : « J’ai pris conscience qu’en faisant grandir mon soleil intérieur, j’éclairais et réchauffais les autres autour de moi. » Comment peut-on y arriver concrètement ?
En commençant tout simplement par de petites bouchées tous les jours. Il pourrait être intéressant de se donner une mission quotidiennement. Par exemple, chercher trois soleils dans notre journée. Rapidement, on ressentira l’impact positif de cette pratique et on pourra en trouver davantage par la suite. La vie est semblable à deux semaines de vacances : ou tu en profites même quand il pleut ou tu perds ton temps à pleurer. Même lors de journées pluvieuses, il y a des éclaircies. Il est possible de voir le soleil briller tout le temps…

La maladie d’un enfant peut rendre l’entourage un peu mal à l’aise de partager leurs bonnes nouvelles. Vous abordez d’ailleurs ce point dans votre livre. À votre avis, comment peut-on aider une famille ayant un enfant malade ?
N’hésitez surtout pas à partager avec nous vos bonnes nouvelles ! Nous en avons tellement besoin ! Nous ne sommes pas sans savoir que les gens ne peuvent saisir complètement l’ampleur de notre situation. Nous n’attendons pas de solutions de leur part. Nous souhaitons seulement être écoutés et acceptés lorsque nous pleurons. Soyez libre de pleurer vous aussi. Alors, nous nous sentirons moins seuls avec notre chagrin.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné pendant ces 13 années ?
Les médecins m’incitaient toujours à suivre mon instinct maternel. Ils me disaient : « Tu connais ton fils mieux que nous. » Cela venait avec un peu de pression, mais beaucoup de confiance et de pouvoir aussi.

Éclairer toujours et encore…
Quel est le concept derrière Des millions de soleils ? Vous invitez les gens à poursuivre l’aventure après la lecture de votre livre, n’est-ce pas ?
Je souhaite des millions de soleils à Pier-Olivier. Cela signifie qu’il vivra vieux. Le but de cette idée, c’est de voir le beau et de parvenir à trouver ce qui va bien dans ce qui va mal. Avec les mosaïques qui seront créées grâce aux photos prises pour illustrer les moments heureux du quotidien, des soleils brilleront pour toutes les personnes dans le besoin. Pour plus d’informations sur le concept, je vous invite à visiter le www.desmillionsdesoleils.com.

 

« Il y a de ces jours où tout en sachant que le soleil brille toujours derrière les nuages, la vie nous lance le défi d’en percevoir la beauté et de ressentir ses rayons. » 
- Marilyne Petit

« Pour moi, donner un sens à ce qui n’a pas de sens, c’est passer de victime à héros, en décidant de notre mission. » 
- Marilyne Petit


Pour suivre les activités professionnelles de Marilyne Petit, rejoignez-la sur les réseaux sociaux et visitez le www.marilynepetit.com.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Johanne Gagnon - Passionnée de nature
L'humain et les cycles de la nature
Le yoga, une thérapie complémentaire
Le yoga qui guérit
Chantal Lacroix, véritable porte-bonheur




PARTENAIRES