Accueil   Recherche   

english


Style de vie

Le 12 mai 2014 - 15:29  | Par Étienne Laliberté
Outils

Chez Gym: Une série web 
pour esprits sains… 
dans un corps sain

Chez Gym: Une série web 
pour esprits sains… 
dans un corps sain

Le Québec regorge de créateurs, concepteurs, idéateurs (appelez-les comme vous voulez) encore méconnus du grand public qui aspirent un jour à sortir de l’ombre et à voir leurs œuvres produites. Par le fait même, il existe donc aussi plusieurs excellents concepts et idées originales qui risquent de rester dans un fond de tiroir ou qui resteront des dossiers recouverts de poussières numériques sur une clé USB. Pourquoi une bonne idée risque-t-elle de ne rester qu’une bonne idée? Manque de visibilité… et de budget. L’équipe d’Homme Magazine a eu un véritable coup de cœur pour un audacieux projet de série web pour lequel les producteurs n’ont pas encore réussi à trouver le financement nécessaire. Plein feu sur une idée intelligente, drôle et profonde qui mérite d’être connue du public québécois.

 

Le concept
Conçu et scénarisé par l’auteur et journaliste Emmanuel Lauzon, la série web Chez Gym se veut un drame humoristique ayant pour but d’illustrer la dynamique d’un gym en suivant la vie personnelle des clients. L’intention ultime derrière l’idée: montrer les différentes motivations physiques, mais surtout psychologiques de s’entraîner. Au fil des épisodes, on comprendra que ces endroits sont souvent bien plus que des salles d’entraînement; ils sont aussi de véritables exutoires pour l’esprit.

Chez Gym raconte donc l’histoire de Jim «Big pipes» Paquette, un ancien boxeur individualiste et égocentrique. Lorsque sa femme le quitte en amenant leur fille unique avec elle, il décide de réaliser un vieux rêve: ouvrir un centre de conditionnement physique et devenir son propre patron. 

Sans compétiteur à des kilomètres à la ronde, Chez «Gym» devient rapidement un lieu incontournable pour les gens désireux de prendre soin de leur santé. Mais si certains clients fréquentent -l’établissement uniquement pour se maintenir en forme, d’autres trouvent dans l’action un dérivatif à leurs problèmes quotidiens. Car au-delà des bienfaits sur le corps, l’activité physique peut bien souvent faire de vrais miracles sur l’âme. Qu’ils souffrent de solitude ou de dépression, qu’ils soient esclaves de leurs pulsions ou aux prises avec un trouble obsessionnel compulsif, plusieurs clients de Chez «Gym» ont une motivation supplémentaire en commun: retrouver un certain équilibre psychologique grâce à l’activité physique… au grand dam de monsieur «Gym» lui-même qui, bien malgré lui, doit s’improviser travailleur social.

Si les fondations de la série reposent sur les liens entre la santé physique et mentale, l’auteur souhaite aborder ce thème sous deux angles complètement différents à la fois: «J’aime beaucoup la psychologie, lance-t-il d’emblée. Je m’intéresse aux sentiments humains et aux mécanismes de la pensée. Je cherche toujours à donner un sens aux émotions. D’un autre côté, je suis un amateur d’humour absurde. J’adore l’aberration, l’incohérence. J’ai donc pensé Chez Gym dans un style croisé: drame psychologique et comédie absurde ». Un équilibre entre le sens et le non-sens, selon M. Lauzon. La série se veut malgré tout très «grand public», précise l’auteur. «Je voulais que ça ressemble à une «sitcom», sans en être une. Même s’ils sont très complexes, mes personnages vivent des choses très génériques. Je voulais que les spectateurs puissent s’identifier à eux. Même chose pour le gym, endroit où peuvent survenir des situations similaires d’un établissement à l’autre»

Du veuf retraité qui vit dans la solitude à la jeune étudiante qui souffre d’un trouble anxieux, en passant par l’ado hyperactif qui surconsomme de la boisson énergisante, Chez Gym met en scène des protagonistes profonds qui ont beaucoup de choses à raconter. Il dépeint la réalité d’un véritable milieu de vie: le gym.

Un aperçu déjà disponible
Afin d’avoir du contenu à présenter aux bailleurs de fonds publics ou aux éventuels partenaires financiers, Emmanuel s’est associé avec François Forget, caméraman d’expérience et propriétaire de la boîte Kaméléon Productions. Ensemble, ils ont produit une vidéo de présentation du projet dans laquelle plusieurs artistes et artisans ont accepté de participer bénévolement. Parmi ceux-ci, les comédiens Emmanuel Auger (30 vie, Lance et compte, Bumrush) qui incarne Big pipes (Jim), Paul Dion (Musée Eden, Lance et compte, Watatatow) ainsi que le rappeur-humoriste-comédien Teddy Pluviose, mieux connu sous le nom de Dirty Taz. Cette vidéo a déjà été visionnée plus de 50000 fois par les Internautes. En plus d’y voir plusieurs extraits de la première saison, on y retrouve également des commentaires du réalisateur Alexandre Fournier et du duo d’Emmanuel (auteur et comédien).

Une courte publicité-choc a également été tournée à l’automne 2013 afin d’accrocher rapidement les investisseurs potentiels. Celle-ci met en vedette la comédienne Marieve Guérin ainsi que la jeune et prometteuse Jordane Charbonneau.

Ces deux vidéos sont disponibles sur le site youtube.com en entrant les mots-clés «Chez Gym» et «Bande-annonce 2: Chez Gym».

Financement social
Convaincus que leur projet saura plaire aux webspecteurs, Emmanuel et François ont décidé d’essayer le sociofinancement afin de récolter l’argent nécessaire à la production de la première saison. «Chez Gym serait une excellente visibilité pour plusieurs entreprises dans le domaine du sport et de la santé, affirme M. Forget. Ce sont les commanditaires potentiels que nous priorisons, c’est certain. Par contre, nous ne voulons pas nous y limiter. La contribution financière du public, aussi petite soit-elle, est non négligeable. En plus d’aider à la production de la série, les individus partenaires favorisent le rayonnement du projet et ont un certain rôle à jouer dans sa pérennité». Sous un principe de récompenses, les plateformes de «crowdfunding» permettent aux artistes émergents de pouvoir compter sur la participation financière des particuliers et/ou des corporatifs qui croient aux projets proposés. Il s’agit ni plus ni moins d’une forme de mécénat. 

Les gens intéressés à prendre connaissance de l’échelle de contribution établie par les producteurs n’ont qu’à se rendre à l’adresse suivantewww.kapipal.com/chezgym 

Le projet de websérie Chez Gym est sur le point de voir le jour… et ce pourrait être grâce à vous!

 





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Comment gérer le stress au quotidien
Champignons sautés au beurre à l'ail et aux herbes fraîches
Vous voulez être entrepreneur?
Le plongeur
Le sous-majordome




PARTENAIRES