Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 9 octobre 2013 - 14:41  | Krystine St-Laurent
Outils

La beauté par la vitalité

La beauté par la vitalité

Utiliser les huiles végétales pour nettoyer et hydrater le visage? Et comment

Huiles & matières grasses: ces deux mal-aimés
Gras, lipides et graisses sont souvent liés aux mots: obésité, maladies cardiovasculaires, athérosclérose, etc. Négatif et peu inspirant. Pourtant, les huiles végétales naturelles, extraites des graines de plantes ou de noix sont incroyablement nourrissantes et peuvent apporter une quantité phénoménale de bénéfices, lorsqu’utilisées de la bonne façon. De plus, elles ajoutent à la vitalité de la peau et de l’ensemble de l’organisme. 

Petit tour d’horizon sur les bonnes raisons d’utiliser des huiles végétales au quotidien, dans les soins de corps et visage. 

 

1. DES PRODUITS NOCIFS ET CANCÉRIGÈNES IDENTIFIÉS DANS LES COSMÉTIQUES 
Des chercheurs américains d’EWG ont identifié 10500 produits chimiques industriels utilisés comme ingrédients cosmétiques, notamment des agents carcinogènes, pesticides, éléments toxiques, perturbateurs endocriniens*, plastifiants, solvants de dégraissage et agents surfactants. Plutôt inquiétant non?

Aussi, la fondation David Suzuki (www.davidsuzuki.com) a effectué récemment un sondage canadien visant à identifier les ingrédients toxiques présents dans les produits cosmétiques utilisés au quotidien. Ils ont préalablement identifié les 12 ingrédients les plus nocifs liés à des problèmes de santé et d’environnement, dont le cancer, l’asthme, les réactions allergiques, les maladies du système endocrinien et reproducteur pour n’en nommer que quelques-uns. 

Les résultats sont troublants
• Près de 80% des produits cosmétiques contiendraient au moins l’un des douze ingrédients nocifs à proscrire.
• Plus de 50% contiendraient plusieurs des 12 ingrédients à éviter.
• Sur plus de 1000 produits, la liste d’ingrédients n’était pas clairement indiquée.

Une liste inquiétante sous une règlementation nord-américaine défaillante, il est donc important de saisir les enjeux en tant que consommateurs et de prendre conscience de l’importance de s’informer et de comprendre ce que nous utilisons. 

Comment s’y retrouver? Comme dans l’alimentation, choisir des ingrédients non transformés, le plus près possible de la terre, que notre arrière-grand-mère saurait reconnaître facilement. 

2. LA PEAU: CETTE GRANDE ÉPONGE
La peau peut être considérée comme une grande éponge: elle constitue une porte d’entrée importante du système circulatoire. Une grande majorité de ce que l’on y dépose pénètre dans le système circulatoire. L’industrie pharmaceutique et la communauté scientifique l’ont bien compris! Nous n’avons qu’à penser aux timbres dermiques prescrits pour la contraception ou pour aider à arrêter de fumer... 

Il faut donc garder ce fait en tête lorsque nous utilisons des produits, crèmes et lotions et penser à lire les ingrédients avant d’acheter. Suggestion: si vous avez de la difficulté à prononcer certains ingrédients, pourquoi ne pas le remettre sur la tablette

Nous pouvons utiliser un démaquillant et un produit hydratant provenant directement de notre cuisine; l’huile d’olive, d’amande douce, de pépins de raisins, de camélia ou de tournesol. Ces huiles recèlent une multitude de bienfaits, en plus d’être peu dispendieuses et accessibles. 

3. LES HUILES VÉGÉTALES: DE BONS GRAS BIEN GRAS, ET C’EST TANT MIEUX
Le mot gras, apparenté à l’humain, aux animaux ou à la nourriture est tout sauf inspirant. Pourtant, les huiles végétales sont utilisées depuis très longtemps dans l’arsenal thérapeutique des anciens et dans la médecine ayurvédique. lls utilisent les huiles herbacée (huiles infusées aux herbes et plantes aromatiques) pour rééquilibrer et pacifier les doshas, stimuler, hydrater et/ou renforcer le système immunitaire. 

Fait intéressant : il faut savoir que la couche externe de la peau contient plus de 85% de lipides. Plutôt impressionnant. En utilisant une huile herbacée pour se démaquiller ou nettoyer la peau, non seulement nous hydratons en profondeur, mais nous apportons les nutriments nécessaires au maintien de la barrière protectrice de la peau.

La majorité des huiles végétales ont des propriétés réparatrices, hydratantes, anti-âge et sont idéales pour préserver et entretenir une peau en santé. 

Toutefois, pour obtenir effectivement ces qualités, l’huile elle-même doit être pressée à froid. Cela signifie que le processus d’extraction de l’obtention de l’huile à partir des graines doit être fait sans chaleur ou produits de synthèse. Soyez conscient que certaines huiles peuvent être transformées chimiquement. 

Assurez-vous que vous choisissez des huiles végétales biologiques, non raffinées, pressées à froid. Autant dans la cuisine qu’au spa ou en session de massage. 

Truc/astuce:
Mélange démaquillant hydratant, peau normale

Ingrédients 
• 1/2 tasse d’huile végétale biologique choisie
• 1-2 gouttes d’huile essentielle de romarin ou de lavande 

Préparation:
- Mélanger les huiles et conserver dans un bocal en verre avec couvercle, à l’abri de la lumière. Versez une petite quantité d’huile sur la peau sèche, en massant doucement le contour des lèvres, les joues et le visage.
- Enlever l’excédent d’huile avec un petit tampon démaquillant ou utiliser une débarbouillette.
- Vous pouvez également mélanger 2 ou 3 types d’huiles pour profiter d’une multitude de bénéfices.

*Si vous désirez utiliser l’huile pour démaquiller les yeux et enlever le mascara, faire la recette sans huiles essentielles.

En conclusion: se simplifier la vie en réduisant l’utilisation de produits faits en laboratoire par une industrie peu réglementée. Une bonne huile végétale, produite au Québec (locale) et biologique ajoutera un rayon de soleil à votre teint, tout en l’hydratant et en nourrissant les cellules de la peau. Vivement la beauté par la vitalité!  

* Un perturbateur endocrinien est une molécule qui mime, bloque ou modifie l’action d’une hormone et perturbe le fonctionnement normal d’un organisme.

 

 

Krystine St-Laurent
Infirmière, herboriste, aromathérapeute certifiée, Krystine St-Laurent est thérapeute en santé globale. Elle poursuit sa formation en Ayurveda, notamment via le Chopra Center for Wellbeing en Californie. Elle est fondatrice et propriétaire de son entreprise : Terre d’Hysope, spécialisée en santé globale et soins de corps vitalité.
www.terredhysope.com

 





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Johanne Gagnon - Passionnée de nature
Le yoga, une thérapie complémentaire
Chantal Lacroix, véritable porte-bonheur
Activer, tonifier et éliminer en deux étapes
L'Inde du Nord - Ressourcement au cœur du sacré




PARTENAIRES