Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 16 septembre 2013 - 13:12  | Par Alain McKenna
Outils

Montres intelligentes: une façon 
branchée 
d'exaspérer 
votre entourage

Montres intelligentes: une façon 
branchée 
d'exaspérer 
votre entourage

Les montres intelligentes, qui récupèrent les alertes reçues sur un téléphone intelligent, sont le nec plus ultra de la branchitude, une façon subtile et discrète de s’affirmer comme un aficionado du dernier cri. Seul bémol, à force de regarder leur montre, les accros risquent fort d’exaspérer amis et famille…

 

La montre intelligente est un phénomène plus ou moins naissant (après tout, on remonte au début des années 80 pour trouver la première du genre, signée Casio), mais dont l’émergence ne fait désormais plus de doute. La firme Canalys prédit qu’il se vendra 5 millions de montres intelligentes en 2014, comparativement à 500000 cette année, et 330000 l’an dernier. 

C’est pas mal, mais ce n’est pas encore prêt de secouer le marché mondial de la montre, comptant pour des ventes annuelles de plus d’un milliard d’unités.

Ça, c’est ce qu’on appelle un boom. C’est suffisant pour attirer Apple, Microsoft, Samsung et Sony, en plus d’une poignée de plus petits fabricants comme Pebble, Kreyos et Martian Watches.

Alors que ceux-là pourraient créer des montres dotées de leur propre logiciel, capables de se brancher à un réseau cellulaire ou WiFi, afin de récupérer de l’information tirée d’internet, ceux-ci ont déjà mis en marché des montres se jumelant à un téléphone intelligent par le protocole Bluetooth, et qui en tirent profit de plein de nouvelles façons.

On peut donc voir d’un rapide coup d’œil qui appelle, le contenu d’un texto ou d’un courriel, les alertes provenant de Facebook, Twitter ou d’ailleurs, ou mieux, répondre à un appel ou déclencher à distance la caméra de l’appareil.

Naturellement, on peut aussi y voir l’heure, la date, et dans certains cas, la météo actuelle et à venir, ce qui n’est pas à dédaigner non plus!

Distraction supplémentaire
Bref, qu’on le veuille ou non, les montres intelligentes marquent notre passage à l’ère de l’informatique vêtement, puisque bientôt, ce seront aussi les lunettes, les camisoles et les chaussures qui seront munies de capteurs et qui vous aideront à mieux vivre au quotidien. 

En théorie, du moins, car en pratique recevoir de l’information en continu au poignet, dans le coin de son champ de vision ou ailleurs sur le corps, ça déconcentre, et ça rend toute interaction humaine encore un peu plus difficile.

Ceux qui pensent que les téléphones intelligents ont sonné le glas des relations interpersonnelles n’ont encore rien vu : il suffit de passer quelques heures en compagnie d’un propriétaire d’une montre intelligente, en perpétuelle consultation de sa montre, pour avoir l’impression de le déranger sans cesse, ou de se croire moins intéressant que le simple passage des secondes…

Chose certaine, si l’informatique mobile a créé une nouvelle génération de gens un peu plus déconnectés de leur environnement immédiat, sachez que ce n’est qu’un début. Bientôt, il faudra des lois limitant l’utilisation de ses lunettes intelligentes dans les lieux publics, de sa montre intelligente en voiture, et de ses souliers intelligents dans les avions.

Sinon, ces technologies dernier cri produiront une nouvelle génération d’accidents tout aussi inattendus que complètement absurdes.

 





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*
Écouteurs Bluetooth Smart : il y a sans fil, et puis il y a… sans fil




PARTENAIRES