Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 18 avril 2013 - 10:45
Outils

Au carrefour 
de sa vie, comment trouver sa voie?

Au carrefour 
de sa vie, comment trouver sa voie?

L’accomplissement et la réalisation de soi sont aujourd’hui des thématiques de plus en plus populaires. Cependant, bon nombre d’entre nous ne savent pas par où commencer lorsque vient le temps de trouver notre voie. C’est pourquoi Émilie Paquin, auteure et conférencière en développement personnel, a tenté de répondre à la question «Comment trouver sa voie?» dans son premier livre. Voici un portrait de cette jeune auteure.

 

 

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire et donner des conférences sur le sujet de la réalisation de soi?
Tout d’abord, je me suis toujours intéressée au monde du développement personnel, principalement parce que je me suis moi-même cherchée pendant plusieurs années. Grâce à mes expériences de vie, mon travail d’introspection pour apprendre à mieux me connaître et mes nombreuses lectures sur le sujet, j’en suis venue à trouver mes propres réponses pour m’aider à trouver ma voie. Toutefois, je me suis vite rendu compte que mon cheminement et mon expertise pouvaient également aider les autres à trouver leur voie à leur tour. 

En juillet 2012, j’ai écrit un article sur le web qui était intitulé «Comment trouver sa voie?» et il a suscité beaucoup de réactions auprès des internautes et surtout beaucoup de questions. Je me suis rendu compte qu’énormément de gens désirent trouver quelle est leur raison d’être et se trouvent dépourvus, n’ayant pas les outils pour y arriver. J’ai donc commencé à faire de la recherche sur le sujet et j’ai ensuite écrit mon livre, pour finalement en faire une conférence. L’ironie du sort, c’est que ma voie, c’est d’aider les autres à trouver la leur!

À quel public votre message s’adresse-t-il?
Que ce soit mon livre ou mes conférences, il est adressé à différents publics. Premièrement, il y a les adolescents de 12 à 17 ans qui se cherchent et qui ne se connaissent pas encore. Ensuite, il y a les jeunes adultes de 18 à 24 ans qui sont déroutés, qui ont l’impression de tourner en rond dans leur choix de carrière sans trop savoir quel chemin emprunter. Finalement, il y a les adultes en transition de carrière, qui en ont assez de la carrière qu’ils occupent présentement, mais qui ne savent pas vers quoi se tourner. 

Pourriez-vous nous en dire plus sur les sujets abordés dans votre livre?
Absolument! Tout d’abord, je tiens à préciser qu’il n’y a pas de façon unique de trouver sa voie. Nous sommes tous différents, alors nous avons tous une raison d’être différents. Mon livre n’est pas un manuel en 5,7 ou 10 étapes faciles comme on le voit si souvent. C’est plutôt un guide d’accompagnement qui vous pousse à réfléchir sur vous-mêmes et à trouver vos propres réponses.

Tout d’abord, je parle de ce qu’est la réalisation de soi, ce qu’elle n’est pas, les éléments essentiels à l’accomplissement et la définition de la raison d’être. Ici, je remets entre autres en questions la notion du succès véhiculée dans la société pour vous apprendre comment redéfinir votre propre notion du succès. Ensuite, j’aborde la question des croyances limitatives qui nous empêchent de nous accomplir et d’avancer. Je donne aussi des techniques pour apprendre à les surpasser. Je parle aussi de la marche à suivre pour arriver à se réaliser, c’est-à-dire l’état d’esprit dans lequel il faut se plonger et les actions à poser.

Plus loin, vous êtes invités à répondre à des questions essentielles pour apprendre à vous connaître plus en profondeur. Par exemple, vous pouvez citer les accomplissements dont vous êtes fier, vos rêves d’enfants, ce qui vous fait sentir bien dans votre peau ou encore ce que vous voudriez faire avant de mourir. Dans cette section, il y a une trentaine de questions auxquelles vous pouvez répondre et qui vous permettront de mieux savoir ce que vous voulez accomplir de votre vie.

Par la suite, il y a des exercices qui vous ­permettent de vous découvrir davantage. Par exemple, êtes-vous plus rationnel ou émotionnel, quels sont vos différents types d’intelligence, ou encore, quelles sont vos valeurs profondes. Tous ces exercices vous permettent de dresser un portrait de qui vous êtes aujourd’hui et de ce que vous avez envie de devenir. Finalement, dans la dernière partie, je parle du courage d’être authentique, de croire en ses convictions et d’apporter sa contribution dans le monde.

Qu'est-ce qui fait, selon vous, que le besoin de sens, d'accomplissement et de réalisation ­personnelle, soit plus présent aujourd'hui qu'il y a quelques années?
Théoriquement parlant, Abraham Maslow a été l’un des premiers à parler du besoin d’accom­plissement chez l’être humain, dans sa théorie de la hiérarchisation des besoins. Selon lui, lorsque l’être humain en vient à combler ses besoins primaires, soit physio­logiques, de sécurité et d’appartenance, il passe aux besoins secondaires, soit d’estime de soi et ­d’accomplissement. Si on regarde la société occidentale d’un point de vue global, on peut affirmer qu’elle a su combler, jusqu’à aujourd’hui et en majeure partie, les besoins humains primaires. Il est donc normal, selon notre évolution, que nous en soyons rendus à vouloir combler les besoins secondaires d’estime et de réalisation de soi.

Concrètement parlant maintenant, je crois ­personnellement que les gens en ont assez de la conception du succès et de la réussite véhiculée dans les médias et prônée par la société, qui veut que la surconsommation nous apporte le bonheur. En 1965, Stuart Ewen rédigeait la théorie du «bonheur préfabriqué», aussi appelé «American Dream», où l’être humain est heureux lorsqu’il consomme et qu’on lui projette un idéal de vie à atteindre. Cette théorie est devenue un mode de vie adopté d’abord par les Américains et ensuite qui s’est répandu dans le monde entier. Toutefois, ce mode de vie en a désillusionné plus d’un. Je pense qu’aujourd’hui, les gens se rendent de plus en plus compte que les réponses à leur quête de bonheur ne résident pas dans la consommation de biens matériels ni dans les relations superficielles. J’ai l’impression que de plus en plus de gens ont envie de donner un sens à leur vie, désirent apporter leur contribution dans le monde et veulent des relations qui sont véritables. Voilà pourquoi aujourd’hui les gens se tournent de plus en plus vers le développement personnel afin de trouver des réponses à leur quête de sens et d’accomplissement.

Comment peut-on se procurer votre livre?
Mon livre est disponible en format électronique sur Amazon.ca et j’en vends des copies papier lors de mes conférences. Soit dit en passant, je suis à la recherche d’un éditeur qui veuille bien le publier! L’appel est lancé!

Où peut-on voir votre conférence?
Pour le moment, je cible les établissements scolaires, des organismes sociaux, le milieu de la recherche d’emploi et le milieu entrepreneurial. Toutefois, si vous voulez organiser une conférence, vous n’avez qu’à me contacter ou visiter mon site web www.emiliepaquin.com





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Julie Bélanger - Le coeur sur la main
11 conseils pour survivre à la saison froide
L'épigénétique confirme que tout est possible!
Routine sacrée d'automne
Être synchro avec la nature

AUSSI À LIRE

Le juste milieu
Prévenir plutôt que guérir
Une passion qui fait grandir
Redressez-vous!
La science au service du bonheur




PARTENAIRES