Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 18 avril 2013 - 10:35  | Par Thierry Seurre
Outils

Notre 
habitat: 
un miroir de 
nous-mêmes

Notre 
habitat: 
un miroir de 
nous-mêmes

Une approche créative de l’architecture et de la décoration intérieure grâce au Feng Shui à l’Occidentale

Savez-vous que nous n’habitons pas une maison par hasard et qu’elle nous délivre des messages à travers lesquels nous pouvons apprendre à mieux nous connaître?

L’originalité du Feng Shui à l’Occidentale vient du fait qu’il considère avant tout notre maison (le terme maison sera employé ici pour désigner tout espace de vie ou de travail) comme étant un moyen de mieux se connaître, et ce, grâce à l’image-miroir (ou phénomène miroir) qu’il nous renvoie de nous-mêmes. 

Le phénomène miroir part du principe qu’on ne peut être touché que par quelque chose que l’on porte en soi et que toutes les personnes que nous rencontrons – et situations que nous vivons - ne sont jamais le fruit du hasard. Qu’elles soient agréables ou non, elles nous reflètent, comme un miroir, les bonnes et les moins bonnes parties de nous-mêmes. Ainsi, une personne qui nous émerveillera par une qualité nous reflètera que cette même qualité est en train de se réveiller en nous et qu’il est temps de la cultiver. De même, une personne qui nous énervera nous montrera qu’il est urgent de transformer le défaut qu’elle nous reflète (pour en savoir plus sur le phénomène miroir, voir le livre de Céline et Pierre Lassalle: L’Héroïsme de l’Amour aux Éd. Terre de Lumière)

En ce qui concerne la maison, c’est la même chose. Celle-ci est porteuse de «qualités» et de «défauts» dont ses occupants sont également porteurs intérieurement.

Pour mieux comprendre ce principe, appuyons-nous sur la polarité et prenons comme exemple le cas d’une maison «ouverte» et d’une maison «fermée ».

Une maison «ouverte» pourra être caractérisée par les éléments suivant: maison à un niveau, grandes fenêtres, absence de clôture entourant le terrain, pas ou peu de séparation entre les pièces de vie, pas d’entrée, salon donnant directement sur la rue, etc. 

En positif, ce type de maison renverra à ses occupants des qualités d’ouverture, d’écoute et d’accueil envers les autres. En négatif, ils pourront avoir tendance à se disperser et avoir des problèmes de concentration.

Une maison « fermée » pourra être caractérisée par les éléments suivant: maison à plusieurs niveaux, petites fenêtres, clôture importante entourant la maison, présence d’une entrée, pièces de vie séparées les unes des autres, etc. 

En positif, ce type de maison renverra à ses occupants des qualités de concentration et une capacité à ne pas se laisser influencer par les autres et à délimiter leur propre espace. En négatif, ils pourront avoir tendance à se refermer sur eux-mêmes et à rejeter les autres. 

Comme on peut le voir dans cet exemple, la maison renverra une image qui sera le reflet de l’état intérieur des occupants. 

Cette image-miroir peut également prendre en compte tous les « incidents» qui peuvent arriver dans une maison: coupure de courant, problèmes de ventilation, inondations, humidité, égouts bouchés, fissurations, etc. 

Par exemple, un court-circuit symbolisera une colère refoulée ou un refus d’utiliser son énergie, un problème de téléphone révèlera un problème de communication, un égout bouché pourra traduire une difficulté à laisser l’énergie circuler librement en soi; la présence de fissures dans la structure pourra indiquer un refus de changer certaines choses en soi ou une difficulté à manifester un projet qui nous tient à cœur; etc.

Si nous habitons notre maison, c’est probablement parce que nous nous y sentons bien. Grâce à l’image-miroir, nous pouvons découvrir ce que nous sommes venus chercher dans cette maison et qui nous touche particulièrement. C’est sans aucun doute quelque chose que nous sommes prêts à exprimer ou développer.

Comme on peut le remarquer, s’ouvrir à l’image-miroir par le questionnement permet d’établir peu à peu une relation consciente avec notre maison. Par exemple, que nous décidions de changer de lieu de vie ou de le réaménager, l’idéal serait d’arriver à identifier pourquoi nous voulons ce changement. Ce changement extérieur provient inéluctablement d’un changement intérieur que nous voulons faire et plus nous saurons déterminer précisément ce que nous voulons exprimer ou développer et plus il nous sera facile de trouver une nouvelle maison ou de réaménager la nôtre afin qu’elle soit profondément en accord avec nous-mêmes (dans le cas d’un déménagement par exemple, en ciblant le plus précisément possible ses motivations à déménager et en listant avec réalisme ses besoins, on pourra trouver sa maison dès la première visite!)

Faire cet effort de pensée va nous permettre de découvrir notre vraie motivation à changer et ce sera notre intention qui guidera nos choix, et non les recettes toutes faites ou la mode et ses influences qu’on peut voir dans tous les médias (télé, magazines, etc.).

Si nous souhaitons par exemple développer notre créativité, il faudra que notre pièce « respire » la créativité. Dans un premier temps, il sera intéressant de se questionner sur ce que représente pour nous la créativité et nous pourrons alors aménager notre espace selon nos compréhensions, au-delà de la mode et des tendances en ayant toujours à l’esprit que toutes les formes et les couleurs ont un impact sur nous!

Un bureau n’aura pas la même couleur selon que nous souhaitions y développer notre concentration ou pour faire connaître notre entreprise dans le monde. Tout dépendra de notre intention de départ.

Le Feng Shui à l’Occidentale est un outil qui permet d’avoir une approche créative de l’architecture et de la décoration intérieure et de sortir de la conscience collective et du prêt-à-penser afin de se questionner sur nos buts les plus profonds. Non seulement il est un prolongement et une réactualisation du Feng Shui traditionnel, mais il se veut adapté à notre mode de vie et de pensée occidentales. Grâce à l’image-miroir, il permet de mieux comprendre comment harmoniser l’énergie et la polarité dans notre maison, à une époque où les pollutions électromagnétiques mettent notre santé en danger.

Cette image-miroir nous invite également à nous questionner pour mieux comprendre comment aménager notre maison pour la transformer en un lieu qui nous ressemble en profondeur et dans lequel nous nous sentirons en sécurité.

 

Thierry Seurre
www.thierryseurre.com





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Adapter vos smoothies à la saison froide
Yin ou Yang?
Un style qui nous ressemble
Bien plus qu'un simple bracelet
Un secret bien gardé




PARTENAIRES