Accueil   Recherche   

english


Voyage

Le 11 avril 2013 - 15:08  | Par: Sylvain Raymond, le guide du bateau
Outils

Un voyage de rêve piloter son propre bateau à moteur dans les iles Vierges britanniques!

Un voyage de rêve piloter son propre bateau à moteur dans les iles Vierges britanniques!

Plusieurs amateurs de nautisme ont un jour caressé le rêve de louer une embarcation et de naviguer dans les eaux turquoise de la mer des Caraïbes. On s’imagine à bord d’un luxueux bateau à naviguer là où on le désire, à pratiquer la plongée en apnée dans des eaux limpides et à jeter l’ancre dans une baie pour admirer le coucher du soleil et y passer la nuit. Si ce rêve est accessible aux amateurs de voile depuis longtemps, beaucoup de plaisanciers ignorent qu’il est maintenant possible de louer des bateaux à moteur et de vivre l’expérience sans se ruiner.

 

 

 

La compagnie The Moorings se spécialise depuis plusieurs années dans la location de bateau à voiles avec ou sans équipage. Depuis deux ans, ils proposent aussi une gamme de catamarans à moteur permettant aux non-initiés de la voile de naviguer dans de véritables paradis du nautisme incluant les îles Vierges britanniques. Les BVI, pour les intimes, représentent un endroit de prédilection pour un premier voyage puisque la navigation y est simple et très sécuritaire.

Un bateau en fonction du nombre de passagers

Le premier choix auquel vous devrez faire face est de décider du modèle. The Moorings propose trois modèles de catamaran à moteur qui peuvent accommoder entre 2 et 12 passagers. Le plus petit, le Moorings 372PC, a une longueur de 37 pieds, comprend deux cabines et deux salles de bains. Voilà le modèle idéal pour la petite famille ou pour naviguer en toute intimité. Tout nouveau cette année, le Moorings 392PC se positionne au milieu de la gamme et, grâce à ses trois cabines et ses deux salles de bains, peut accueillir très confortablement six à sept passagers, mais vous pourrez étirer ce nombre à neuf en vous serrant un peu. On retrouve finalement au sommet de la gamme le Mooring 474 qui, avec sa longueur de 47 pieds (14 m) et sa largeur de 24 pieds, se veut un véritable palace flottant. Ses quatre cabines et salles de bains permettent d’accueillir le plus grand nombre de passagers dans un environnement luxueux et très confortable. À vous de décider : un voyage intime ou avec plusieurs amis?

Et le prix

Bien entendu, avant de vivre le rêve, il faut commencer par avoir les deux pieds sur terre afin de tout préparer. À ceux qui me questionnent concernant le prix, je leur réponds qu’il leur en coutera un peu plus cher qu’un forfait tout inclus dans un hôtel de luxe, mais que l’expérience n’a rien de commun. Il est possible de s’en tirer pour un montant variant entre 1 500 $ et 2 000 $ par personne incluant votre billet d’avion pour une location de six jours. 

Le site web de l’entreprise affiche le prix des forfaits de location. Il suffit de compléter quelques informations (modèle, dates, durée, destination…) pour obtenir les couts de location, incluant les différentes assurances et divers permis. Un petit conseil pour économiser : le choix de la saison influence grandement le prix. Un voyage en été sera beaucoup plus économique et peut s’avérer tout aussi intéressant. 

À ce montant, il faudra ensuite ajouter les couts d’épicerie, les frais d’accostage (Moorings) qui varient entre 25 $ et 30 $ par nuit, ainsi que l’essence. Les catamarans proposés par The Moorings sont équipés de deux moteurs diésel, donc très économiques. Ainsi, pour ce qui est du carburant, vous pourrez vous en tirer pour quelques centaines de dollars pour une semaine. Après, il faudra réserver vos billets d’avion. Plusieurs sites vous permettront de trouver des billets à bon prix. Un autre conseil pour économiser : rendez-vous à Saint-Thomas, puis prenez le traversier vers Tortola. Ce sera plus rapide (le traversier arrive tout près de la marina) et plus économique que de vous rendre directement à Tortola en avion.

L’aventure

Quand tous les détails sont réglés, le rêve commence avec la planification du voyage. En fouillant sur Internet, on trouve rapidement les îles à visiter et les endroits à ne pas manquer. Les gens de chez The Moorings pourront également vous assister dans la préparation de votre itinéraire. Une fois sur place, le décor enchanteur de Tortola suffit à nous éblouir alors que de la réception de la marina, on aperçoit la multitude de bateaux de location. La marina The Moorings surprend par sa classe et son prestige, on croirait arriver dans un établissement cinq étoiles. L’emplacement accueille une piscine extérieure, un restaurant et des chambres vous permettant de passer une nuit avant ou après votre croisière. Il est aussi possible de passer la première nuit dans votre bateau, afin de vous installer plus rapidement et de partir plus tôt le jour du départ.

Lorsque l’on monte à bord pour la première fois et que l’on découvre le bateau, on apprécie toutes les petites attentions de l’entreprise, notamment un panneau souhaitant la bienvenue au capitaine et à l’équipage. Notre catamaran à moteur, un Mooring 392 PC, nous a étonnés par sa propreté (il était presque neuf!), ainsi que par sa configuration pratique. À l’arrière, il y a un coin-repas bien protégé du soleil ou de la pluie par un toit rigide. On remarque également l’annexe (dinghy), qui équipe tous les bateaux et dont la manipulation est grandement facilitée par un treuil électrique. L’avant du catamaran offre une large surface, permettant de s’étendre et de profiter des chauds rayons de soleil lors des randonnées. Voilà sans aucun doute l’endroit qui sera le plus fréquenté lors du voyage! Toutefois, on aurait aimé y retrouver un filet, comme c’est le cas sur les catamarans à voile, une petite remarque de nos passagers.

Le pont supérieur abrite le poste de pilotage ainsi qu’une banquette en U comprenant une table. De là, on a une vue imprenable lors de la navigation ou lorsque l’on prend un petit verre au coucher du soleil.

L’accès à bord est facilité par une large porte-fenêtre. La cuisinette occupe la majeure partie de l’espace avec sa table en U qui, grâce à de larges hublots, offre une splendide vue sur l’extérieur. On y retrouve tous les équipements utiles : un réfrigérateur/congélateur de bonnes dimensions, un four à micro-ondes, un poêle au gaz et, le plus important, un mélangeur vous permettant de concocter vos boissons favorites! De chaque côté de la cuisine, quelques marches donnent accès aux cabines et aux salles de bains. Bref, il y a amplement d’espace et de confort pour tous les passagers. En plus, histoire de maximiser le confort à bord par temps chaud, le bateau est muni de deux climatiseurs et d’un générateur assurant l’alimentation en électricité.

Sur l’eau

Dès que vous vous êtes familiarisé avec tous les éléments du bateau, c’est le grand départ. Les amarres détachées et le catamaran lancé, on sent immédiatement un sentiment de liberté inégalé. Quel plaisir que de voguer sur des eaux turquoise et d’admirer une multitude de paysages! Chaque jour, on se dit qu’il est difficile de croire que l’on puisse vivre une telle aventure à bord de son propre bateau. Lors de notre première destination, nous avons découvert une magnifique baie située au cœur d’une ile inhabitée. Une fois le bateau amarré, on saute à l’eau pour une petite séance de plongée en apnée dans des eaux chaudes et cristallines. On se croirait dans un documentaire du légendaire commandant Cousteau, alors que l’on aperçoit une raie qui passe sous le bateau! 

Chaque jour nous a fait découvrir des lieux magnifiques, dignes d’une carte postale. Normand Island et ses grottes, The Bath avec ses baies rocheuses, Bitter End avec ses aménagements de luxe et Sandy Spit, une minuscule ile de sable située au milieu de nulle part.

Tout au long de la semaine, nous avons découvert des endroits et des paysages fort variés. Parfois sauvages et retirés tandis qu’à d’autres moments, nous étions étonnés par le luxe et le confort de certaines destinations. La navigation est simple même si l’on est rassuré par la présence d’un appareil GPS à bord, les différentes iles sont pratiquement à vue. Quant à notre catamaran, il s’est avéré magnifiquement adapté à ce type de voyage. Sa largeur supérieure le rend très confortable sur l’eau et dans les vagues et sa configuration élimine pratiquement tout roulis une fois à l’ancre, un élément très apprécié des passagers au cœur sensible.

De retour à la marina, on se dit que l’aventure s’arrête beaucoup trop vite et l’on ne veut qu’une seule chose : revenir avec d’autres amis afin de leur faire découvrir toute la splendeur des iles Vierges britanniques et les plaisirs d’une telle aventure. 

Pour plus d’information: http://www.moorings.com/





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Fugue dans la péninsule de beauté
Dictionnaire amoureux de Rio
Sept itinéraires de train grandioses
Le Québec spécialiste du luxe en forêt
50 nuances d'amertume




PARTENAIRES