Accueil   Recherche   

english


Style de vie

Le 11 avril 2013 - 15:03  | Par: Mark Smith
Outils

Habillés pour le chantier

Habillés pour le chantier

Nous avons récemment rénové notre boutique sur --Saint-Denis. La face et l’intérieur de la boutique y ont gagné en modernité. En regardant travailler nos deux experts de la construction, nous avons beaucoup appris, mais aussi réalisé que, dans l’autre sens, nous aussi en avions beaucoup à leur apprendre côté vestimentaire. Nos deux pros sont habitués de travailler dans de dures conditions et ils avaient quelques histoires d’horreurs à nous raconter, comme la fois où ils ont travaillé sur la façade d’une maison en plein mois de novembre, sous la pluie pendant deux semaines complètes. 

 

 

 

Qu’avons-nous appris?

Les gens qui travaillent en construction subissent les aléas de la température jour après jour. Pas besoin d’être à 3000 mètres d’altitude pour être exposé à des climats extrêmes. Le vent, le froid, l’humidité, la neige et la pluie du Québec peuvent très bien rendre malade le plus dur de ces gaillards. Pourquoi devraient-ils se contenter du traditionnel chandail à capuchon de coton quand ce vêtement est à peu près le pire choix possible dans leur situation? Devant ce manque d’information, nous avons cru bon piger dans ce que le monde du vêtement de plein air a de meilleur à offrir pour habiller nos ouvriers. Si vous croyez le moindrement en l’égalité des hommes, vous conviendrez comme nous que ces durs de durs méritent des vêtements dont seule la durabilité peut égaler le confort. Voici donc nos conseils.

La fondation

Comme la fondation de votre maison, le vêtement que vous portez directement sur votre peau est de première importance. Qui peut se permettre d’avoir une fondation de maison chambranlante? Le rôle principal de la couche de base est de vous garder au sec et d’expulser votre transpiration vers l’extérieur. Comme les bébés, le confort des adultes passe par le fait d’être au sec.

Le chandail de coton n’est pas la solution. C’est même la pire idée que vous pouvez avoir. Il est peut-être confortable lorsque vous écoutez Occupation Double avec votre blonde, mais il devient une vraie éponge à sueur dès que vous pratiquez une activité un tant soit peu aérobique. Plutôt que d’expulser votre transpiration, le coton la retient autour de vous. Une couche de base -mouillée devient très inconfortable à basse température. Bref, recherchez plutôt des vêtements en matière synthétique ou en laine mérinos. Pas la laine piquante de votre grand-mère, du mérinos. Ce qu’elles font mieux que le coton : elles permettent de bien réguler votre température. 

Du côté du synthétique, la collection Phase d’Arc’teryx offre des produits très intéressants en matière d’isolation. Vous pouvez choisir la Phase AR ou si vous êtes du type frileux, adoptez les modèles de la Phase SV. Ces produits se démarquent des autres parce qu’ils comportent deux matières : une première qui absorbe la sueur instantanément et qui la répand sur toute la fibre du tissu et une deuxième qui repousse la sueur vers l’extérieur afin de vous garder au sec. 

En deuxième option, la laine de mérinos est un peu plus chère, mais elle vaut chaque centime. Non seulement elle accomplit tous les miracles de la matière synthétique, mais elle ne retient pas les odeurs. Vous pouvez suer huit heures durant tous les jours pendant deux semaines sans jamais laver votre chandail et le porter ensuite à un rendez-vous galant. Faites le même test avec de la matière synthétique juste pour voir. -Icebreaker avec sa collection Bodyfit offre une large gamme de produits. Nous vous conseillons un degré 200 si vous avez chaud facilement ou un 260 si au contraire vous avez peur d’avoir froid. Seule chose : la laine mérinos est fragile. Il faut porter quelque chose par-dessus parce que des petits trous peuvent se former en frottant sur votre ceinture à outils.

Panneaux isolants

Tentez de passer l’hiver dans un chalet trois saisons. Soit vous deviendrez vite misérable, soit vous passerez la journée à fendre du bois. Comme les maisons que vous construisez, vous avez besoin d’isolation pour passer au travers de l’hiver. Oubliez votre vieille chemise de flanelle. Elle rentre dans la même classe que votre coton ouaté. On parle ici d’un manteau, un vrai. Le genre qui vous gardera au chaud les jours d’hiver où la goutte au nez gèle dès qu’elle sort de votre narine. Le manteau de duvet est définitivement le choix le plus chaud et le plus léger, mais son point négatif est sa robustesse. J’adore mon manteau de duvet, mais je ne travaille pas en construction. Le danger que des clous percent le tissu et laissent ainsi échapper le précieux duvet ne me guette pas tous les jours.

L’isolation synthétique de la compagnie Primaloft est le choix idéal pour quelqu’un qui ne veut pas se soucier de faire un accroc à son manteau sans faire de compromis côté performance. C’est un isolant utilisé par la plupart des grandes marques de plein air. De plus, les manteaux isolés de matière synthétique vous garderont au chaud même si vous suez incroyablement quand vous portez des deux par quatre du camion jusqu’à l’intérieur. C’est un des grands avantages que possèdent les isolants synthétiques sur le duvet. Ce dernier devient aussi isolant qu’une feuille de papier quand il est mouillé.

Décembre sera dur pour les travailleurs de la construction sous une pluie froide mélangée à de la neige fondante. -Voici quelques options qui vous garderont au chaud et au sec. -Arc’teryx offre le Fission SL. Conçu avec un isolant hydrophobe, donc qui n’absorbe pas l’eau, ce modèle est équipé de trappes d’aération sous les bras. Recouvert du fameux GORE-TEX® Pro Shell, ce manteau est non seulement imperméable, mais aussi très résistant à l’usure.

Il est important de ne pas négliger vos mains. Pour avoir de la dextérité et les mains au chaud, il faut savoir s’enligner vers les bons produits. Les gants Kelvin de la marque The North Face sont un excellent choix en raison de leur paume en cuir et du fait qu’il y a la moitié moins d’isolant à l’intérieur de la main que sur le dessus, pour que vous puissiez visser, clouer et mesurer sans difficulté. Il est -aussi imperméable parce que recouvert de la membrane GORE-TEX®.  

Puisque les jambes ne sont généralement pas aussi affectées que le haut du corps, on peut choisir des articles un peu moins isolés à ce niveau. Le pantalon Spotter d’Arc’teryx est sans aucun doute le pantalon idéal pour les travailleurs de la construction. Ces pantalons sont conçus pour l’escalade de roche et sont donc faits pour être maltraités et frottés contre les parois les plus rugueuses. De plus, la fourche et les genoux sont préarticulés. Vous pourrez donc monter les marches trois à la fois sans avoir peur de déchirer votre pantalon. Mais ces pantalons ne sont pas isolés. Il est donc conseillé de mettre une combinaison en dessous lors de temps froids. Encore là, la laine mérinos et le synthétique sont d’excellentes options. 

Si la pluie fait des siennes, le pantalon comprenant une membrane imper-respirante est de mise. Le Primo Pants de Patagonia est un modèle qui convient aux travailleurs les plus exigeants. C’est certainement un investissement que vous pourrez amortir sur plusieurs années.

Pour terminer, parlons bottes. Il n’y a aucun compromis à faire lorsque nous passons des heures à l’extérieur à des températures hivernales. Vous commencez à connaître le refrain : confort, chaleur et imperméabilité. Pour le travailleur qui ne veut pas se geler les orteils, nous recommandons la Bogs Industrial Tall Steel Shoe. Elle est faite en néoprène, comme les habits de plongeurs. Elle est souple, durable et a un cap d’acier. Jumelée à une bonne paire de bas de laine mérinos, vous pourrez travailler pendant des heures dans un sous-sol inondé en plein mois de janvier glacial. 

Bien sûr, ces produits et conseils ne sont pas dédiés qu’aux gens qui travaillent à l’extérieur. Ils s’appliquent à tous ceux qui pratiquent des activités dans des conditions extrêmes et variables. Que vous partiez à la chasse, dévaliez les pentes ou attendiez l’autobus à -30 l’hiver, vous ne regretterez jamais d’être bien équipés.   





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Comment gérer le stress au quotidien
Champignons sautés au beurre à l'ail et aux herbes fraîches
Vous voulez être entrepreneur?
Le plongeur
Le sous-majordome




PARTENAIRES