Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 15 février 2013 - 10:39
Outils

Le 
visage 
de l'esthétique

Le 
visage 
de l'esthétique

Qu’on soit pour ou contre, les soins médico-esthétiques gagnent en popularité au Canada. Plusieurs raisons poussent les femmes de différents groupes d’âge à recourir à ces types de soins. Avec tous les choix qui s’offrent aujourd’hui, nous nous sommes demandé quelle est la perception des femmes canadiennes à l’égard du vieillissement et quelle est leur relation avec les traitements médico-esthétiques. 

En ce qui concerne le vieillissement de la peau, voyons de plus près les motivations des femmes et le lien entre le corps et l’esprit. Quel est l'écart entre l'âge et l'idéal de beauté au Canada et comment les femmes peuvent-elles combler cet écart pour paraître aussi bien qu’elles se sentent à l’intérieur.

Les signes du vieillissement qui déplaisent le plus aux femmes sont en ordre décroissant : les rides autour des yeux, le relâchement du cou et l’irrégularité du teint. Ces signes peuvent donner au visage une expression indésirable, comme avoir l’air fatiguées, stressées ou même en colère. 

Selon plusieurs études, les rides peuvent avoir une incidence négative sur les perceptions que les femmes ont d’elles-mêmes et diminuer leur estime de soi. Plus de la moitié des femmes interrogées disent qu’elles se sentent gênées par les signes du vieillissement et un peu plus du tiers estiment que les signes du vieillissement de leur visage diminuent leur confiance en elle. 

En moyenne, il y a un écart de 8 ans entre la perception qu’ont les femmes de leur apparence et la façon dont elles se sentent intérieurement. Plus de la moitié d’entre elles souhaite paraître aussi jeune qu’elles se sentent à l’intérieur. 

Des études scientifiques montrent que se sentir bien dans sa peau en vieillissant a un lien direct avec d’autres aspects de la vie. L’apparence physique et les perceptions des autres jouent un rôle important dans le fonctionnement social et psychologique d’une personne et dans son sentiment de bien-être et son estime de soi. 

À mesure que les femmes vieillissent et envisagent de recourir à des traitements médico-esthétiques, il est important de les informer et de les éduquer. Certains mythes et des perceptions erronées liées aux traitements médico-esthétiques persistent encore et avec toutes les options qui s’offrent à elles, il peut être difficile de savoir lequel parmi ces traitements est le meilleur choix.

La croissance du marché

Le recours aux traitements médico-esthétiques, que ce soit le laser, la -microdermabrasion, les produits injectables à la toxine botulinique du genre BOTOX et autres, continue à progresser. Selon des statistiques récentes de l’American Society of Plastic Surgeons, les interventions médico-esthétiques non effractives sont en hausse de 6%, avec près de 12,2 millions d’interventions réalisées en 2011 en Amérique du Nord.

Dans une étude réalisée pour le Rapport sur le visage de l’esthétique, la croissance du marché serait due en partie à la hausse de l’acceptation des femmes vis-à-vis ses types de produit. Pour le tiers d’entre elles, les produits cosmétiques injectables sont comparables à des traitements de beauté tels que le blanchiment des dents et la coloration des cheveux. 

Un fait qui peut sembler étonnant, mais qui démontre bien que la médico-esthétique fait maintenant partie des pratiques plus courantes, est que plus de la moitié des femmes questionnées sont en accord avec le fait que des femmes ordinaires comme des enseignantes, infirmières, mères et grand-mères, aient recours à des traitements injectables et ne devraient pas se sentir coupable de vouloir essayer ce genre de produit. Il n’est pas surprenant que de plus en plus de femmes se tournent vers les traitements anti-âges administrés par les médecins, car trois quarts d’entre elles utilisent des produits anti-âges du commerce et la majorité admet qu’elle n’obtient pas de résultats visibles.

Mais est-ce que ces traitements administrés par des médecins sont vraiment sûrs? Bon nombre de ces traitements sont des produits délivrés sur ordonnance et doivent être traités en tant que tels. On n’adopte pas un traitement comme on choisit une crème anti-âge ou un nouveau rouge à lèvres. Les traitements médico-esthétiques se distinguent les uns des autres par leur formule chimique, leur procédé de fabrication, leur posologie et leur profil d’innocuité.

Prévisions des tendances

Pour les années à venir, les médecins s’attendent à ce que ces tendances gagnent encore en popularité et encouragent davantage l’innovation dans le domaine. 

Pour ce qui est du rajeunissement facial, la tendance va vers la combinaison de divers traitements esthétiques pour obtenir un résultat personnalisé, plus dynamique, ce qui deviendra probablement la norme avec les années à venir. Selon les experts, deux traitements peuvent donner de meilleurs résultats, par exemple en combinant l’utilisation de produit de type BOTOX COSMÉTIQUE® avec un produit de comblement facial de type JUVÉDERM®. Les traitements médico-esthétiques futurs feront plus que lisser et combler les rides, ils rétabliront aussi l’équilibre et la symétrie de l’ensemble du visage. Le résultat final? Une peau nettement plus jeune et des résultats d’apparence naturelle. C’est ce que les femmes continueront de vouloir obtenir dans les années à venir.

C’est une loi de la physique, la peau se relâche avec le temps. Des plis cutanés peuvent se former au bas du visage, voire «double menton». Le traitement esthétique de la peau flasque est l’une des principales façons de rajeunir l’apparence globale du visage. Le reste du corps n’est pas à l’abri de la vieillesse. Au Canada, l’augmentation mammaire est la deuxième intervention chirurgicale la plus populaire après la liposuccion, avec 24650 interventions réalisées en 2010 seulement. Les femmes choisissent les implants mammaires pour différentes raisons personnelles, l’amélioration de l’estime de soi peut être la motivation la plus importante, ce qui est confirmé par plus d’un tiers des femmes. 

La société met une pression énorme sur l'apparence physique et avant de vouloir changer celle-ci beaucoup de questions à soi-même devraient être posées. Si la réponse ultime demeure d'avoir recours aux traitements médico-esthétiques, assurez-vous avant de commencer un traitement, de demander à votre médecin ses qualifications et son expérience dans l’administration du produit ciblé, ainsi que le nombre de patients qu’il à traité avec ce produit. Aussi, demandez à voir le produit au préalable pour s’assurer d’avoir l’effet escompté. Il ne faut pas oublier d’informer son médecin de ses antécédents médicaux.

Sources : 
Étude de relations publiques sur les attitudes des consommateurs (enquête nationale sur la chirurgie plastique)
Finn et al., Social Implications of Hyperfunctional Facial Lines, Dermatologic Surgery, 29:S:5:450-455, 2003

American Society of Plastic Surgeons (ASPS) : rapport statistique 2011 sur la chirurgie plastique

Société internationale de chirurgie esthétique plastique, rapport d’enquête internationale 2011 sur la chirurgie esthétique/plastique





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

L'épigénétique confirme que tout est possible!
Routine sacrée d'automne
Être synchro avec la nature
Madame Labriski - Véritable boule d'énergie
Yoga, la pratique du coeur




PARTENAIRES