Accueil   Recherche   

english


Techno

Le 15 octobre 2012 - 13:18  | Par: Félix Amyot
Outils

Cons hommes

Cons hommes

C’est bien connu, consommer est le geste fondateur du capitalisme qui encadre si bien notre belle société. La publicité aidant, on trouve toujours quelque chose pour combler un besoin ou un désir, tout en se délestant le compte en banque. Ainsi, grâce aux technologies de communication à champ rapproché (en anglais: Near Field Communication ou NFC,) un changement majeur se prépare en coulisse. Bientôt, ce seront les produits qui nous trouveront et non l’inverse. Rien n’arrête le progrès… 

Les NFC sont  presque prêtes à prendre le marché d’assaut. Certains types dits « passifs » existent d’ailleurs déjà: l’étiquette en spirale cachée dans les pochettes de disques ou les livres de bibliothèque (qui font sonner l’alarme si vous quittez sans que le caissier ne l’ait d’abord désactivée) en est un exemple.

Un NFC passif de type RFID (voir encadré) permet de remplacer un code-barre et a l’avantage d’être lisible sans être visible! Par exemple, identifier tous les produits présents dans un panier devient soudain simple et rapide, car il n’est plus nécessaire de scanner chaque code-barre individuellement. Sur le même principe, ajoutez une petite mémoire modifiable et vous obtenez les cartes OPUS, capables de vous rappeler qu’il reste quatre passages sur votre carte, sans avoir à communiquer avec une base de données lointaine. Une puce identique est aussi incluse dans certaines cartes de crédit pour communiquer au commerçant muni du système le numéro, la date d’expiration et le nom du détenteur, via un lecteur à contact rapproché utilisant une connexion sans fil sécurisée. 

De même, le code QR (cette mosaïque de carrés noirs sur fond blanc qui permet à vos téléphones de vous présenter de l’information publicitaire privilégiée), est un type de NFC « passif », car, en bon consommateur, vous devez poser un geste – c’est-à-dire sortir votre téléphone – pour accéder aux offres si incroyablement alléchantes que contient le code. 

LES NFC ACTIVES
C’est maintenant ces gestes volontaires que les technologies NFC dites « actives » souhaitent remplacer. Afin de vous présenter des sélections de produits sur mesure, on cherchera donc de plus en plus à se servir de ces outils de communication rapprochée pour obtenir sur vous des renseignements personnels. L’idée, c’est que des bornes entrent automatiquement en contact avec « vous », dès que vous en approchez physiquement.

Mais avant que ce rêve de commerçant devienne réalité, il est primordial que tous les renseignements vous concernant – votre historique d’achats, vos déplacements, vos habitudes de consommation, votre profil d’âge et d’emploi, votre lieu de résidence, etc. – soient concentrées sur un seul support numérique. On arrivera alors à rendre l’implantation de cette technologie beaucoup plus attrayante pour les commerçants. Et les publicitaires!

La forme la plus probable que risque de prendre cette technologie sera une micropuce sagement implantée dans votre téléphone très intelligent. Dans les régions urbaines, c’est déjà l’objet le plus communément transporté, et c’est l’hôte idéal, car il est petit et vous souhaitez toujours l’avoir avec vous. De plus, il est programmable et conçu pour accumuler une quantité impressionnante de renseignements personnels à votre sujet. Finalement, il possède sa propre source d’énergie pour renvoyer un faible signal radio qui se capte à plus de 5 cm. Que demander de plus

Il ne restera ensuite qu’à jumeler les informations de votre carte de crédit à votre téléphone portable, pour éliminer la carte proprement dite. À partir de là, il sera possible de payer à des caisses NFC libre-service sans avoir à sortir ni votre téléphone, ni votre carte de crédit. Pour votre sécurité vous aurez peut-être à entrer un NIP protégeant votre téléphone, ou quelque chose du genre, et le geste d’acheter sera encore plus machinal et inconscient qu’il ne l’est actuellement… Yes

L’EXPÉRIENCE CLIENT DE DEMAIN
Ainsi, si la tendance se maintient, les commerçants qui se doteront de ces jolies machines seront en mesure d’en savoir énormément sur vous, sans que vous n’ayez rien d’autre à faire que d’être près d’une borne NFC. 

Imaginez un écran d’accueil tactile à l’entrée de votre magasin préféré. En communiquant avec la puce située dans votre téléphone, l’écran vous fait des suggestions en fonction des données contenues sur la puce et des choix des clients possédant un profil semblable au vôtre. Sur l’écran, vous touchez alors le produit qui vous titille et un schéma du magasin apparaît instantanément, pour vous indiquer le chemin le plus court pour l’atteindre. Vous êtes heureux. Dès que vous avez payé, une alerte s’affiche sur votre téléphone : pendant 30 minutes, vous avez droit à un rabais de 50% chez le glacier juste en face. Présentez le code QR de cette alerte au comptoir pour obtenir votre rabais! Vous êtes très heureux. La vie est bien faite!

On n’en est pas encore là, mais la technologie existe. Certains organismes aux États-Unis œuvrent d’ailleurs à démontrer que la sécurité de ces systèmes peut facilement être compromise. On imagine un voleur numérique qui marcherait tranquillement parmi les clients avec un émetteur caché dans son sac à dos, en se faisant passer pour un commerce bidon, pour leurrer le « téléphone-carte de crédit » dans votre poche et obtenir ses renseignements à votre insu. Les lois sont en élaboration, mais, comme c’est souvent le cas, la technologie va plus vite que les règlements qui l’encadrent.

ET EN 2015 (OU 17)…
Jadis, vers 2011, quand vous entriez chez Future Shop, des affiches étaient placardées partout pour vous proposer une panoplie de gadgets dont vous ne saviez que faire, et des logiciels incompatibles avec votre matériel et vos intérêts. À cette époque, il fallait pratiquement savoir exactement ce que vous vouliez pour ressortir de là satisfait, dans un temps acceptable, sans avoir à discuter avec un vendeur aussi désagréable qu’incompétent.

Mais tout ça, c’est tellement 2011. Aujourd’hui, rien de tout cela n’est nécessaire! Bien au chaud dans votre poche de jeans, votre téléphone intelligent a déjà communiqué avec le grand panneau tactile de 2 x 4 pieds qui se trouve près de vous. Familier, le panneau vous souhaite la bienvenue par votre prénom. Il connaît tous les appareils de votre maison par leur petit numéro de série, car chacun d’entre eux, de la télé au frigo en passant par la sécheuse, est désormais en communication constante avec ses voisins de maison, grâce à votre réseau sans fil à domicile. Brillamment conçu, votre téléphone est programmé pour enregistrer tout ça, sans nécessiter votre intervention. C’est ça, la liberté. 

Bon vendeur, l’écran du Future Shop vous suggère de remplacer votre téléviseur par la nouvelle version plus grande et plus légère, mais toujours compatible avec vos appareils actuels. Ah oui! Un ordinateur plus puissant est aussi disponible: la livraison et l’installation sont incluses, et on vous débarrasse du vieux. Votre machine espresso ne respecte malheureusement plus les nouvelles normes canadiennes en termes de sécurité pour les engins à vapeur et doit être mise à jour, à peu de frais; bien sûr, le nouveau modèle est très joli et encore plus éconergétique. D’ailleurs, des clients qui possèdent des appareils en tous points semblables aux vôtres se sont aussi procuré ce nouvel -appareil photo léger, mince et puissant, qui améliore de beaucoup la qualité de vos souvenirs. Ça vous intéresse? Et, au fait, que vouliez-vous acheter au départ? Si vous avez oublié, demandez à l’écran Future Shop, il connaîtra fort probablement la réponse… 

Petit Lexique des NFC

NFC (Near Field Communication). Communication à courte portée. Nouvelle forme de communication radio fonctionnant à des distances de moins de 5 cm. Un appareil émetteur envoie une demande radio et le récepteur renvoie un écho avec la réponse. Le récepteur n’a pas nécessairement besoin d’une source d’énergie pour un message très court (ex.: un numéro de carte de crédit ou d’employé).

RFID (Radio-Frequency Identification). Récepteur passif de NFC prenant habituellement la forme d’une étiquette mince composée d’une antenne en spirale et d’une puce informatique. Un signal radio externe émis par un lecteur RFID provoque un faible écho radio qui peut être capté par l’émetteur et contient l’information souhaitée. Ne nécessite aucune source d’énergie.

Code QR (Quick Response). NFC passif prenant la forme d’un code visuel bidimensionnel composé de petits carrés noirs sur fond blanc et lisible par n’importe quel téléphone intelligent muni d’une application appropriée. Peut contenir une adresse web, vos données de carte d’affaires, du texte, un courriel pré-rempli ou des coordonnées GPS. Même principe qu’un code-barre traditionnel, mais contenant beaucoup plus de renseignements, sans nécessiter de lecteur laser.

NFC en action 

Pratique. Le SpeedPass d’Esso vous permet de présenter un petit bout de plastique de la grosseur d’un bouchon de stylo à n’importe quelle pompe d’essence de la compagnie, pour pomper jusqu’à 100$ d’essence d’un coup, merci bonsoir. Un numéro d’identification est alors envoyé aux serveurs d’Esso, où on a déjà enregistré votre carte de crédit (qui n’est donc pas contenue sur le bidule). Le truc s’accroche à votre porte-clés et peut être désactivé par internet, en cas de perte ou de vol.

Paresseux. Intégrez une puce NFC à un contenant de lait. Inscrivez la date d’expiration dans la puce. Dotez votre réfrigérateur d’un lecteur NFC. Vous avez alors un appareil électroménager très proactif qui vous dresse une liste des items à jeter et à manger rapidement!

Jet-set. Le club Baja Beach Club à Barcelone, Espagne, est une institution privée VIP où chaque client reçoit une puce RFID (NFC passif) lui permettant d’entrer au club, mais aussi de consommer tant qu’il veut en construisant sa jolie facture sans effort, de manière numérique. Le hic: la puce est implantée sous la peau, dans le bras. C’est cool

Parano. Des pirates sont déjà capables de lire des cartes de crédit RFID à l’aide de lecteurs qu’ils promènent à courte distance de votre porte-monnaie. Ça demande un bain de foule pour être discret, mais c’est possible. La façon la plus simple de vous protéger est d’acheter un porte-monnaie blindé. Deux plaques d’acier inoxydable recouvertes de cuir empêchent toute communication radio avec vos cartes, en maintenant un minimum de style. Or, pour utiliser vos cartes efficacement, il vous faudra recommencer à ouvrir votre porte-monnaie, ce qui va un peu à l’encontre de l’objectif de départ de la technologie… On n’arrête pas le progrès, je vous dis !





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Mélomanie numérique
Quand la maison connectée s'organise…
Des écouteurs sans fil, et sans fil
Comment faire tenir un PC sur une tablette?
Ces applications pourraient faire de vous un millionnaire*




PARTENAIRES