Accueil   Recherche   

english


Voyage

Le 15 octobre 2012 - 12:43  | Texte et photos: Jean-Michel Dufaux
Outils

Redécouvrir Chicago

Redécouvrir Chicago

Chicago est ma ville préférée des États-Unis. C’est New York, mais avec l’espace et la chaleur humaine du Midwest. C’est également une ville qui se démarque par son architecture moderne et avant-gardiste. Ballade dans celle qu’on surnomme « la ville des vents ».

La ville des vents
Deux théories abondent quant à ce surnom. Parce qu’elle est sise aux abords du grand lac Michigan, la ville peut certes connaître d’importantes rafales, surtout l’hiver. Mais une autre théorie circule: après l’exposition universelle de 1893, les gens de Chicago commençaient à «vanter» un peu trop leur ville au goût de certains, surtout des New-Yorkais, et faisaient beaucoup de «vent» avec leurs paroles… Ce surnom empreint de sarcasme serait resté!

Cela dit, Chicago est une ville extraordinaire. Pour en apprécier toute la beauté, il faut absolument la découvrir en bateau avec les ballades proposées par l’Architecture Chicago Foundation. De vrais passionnés d’architecture vous feront alors une description détaillée des grands édifices qui longent la Chicago River et le superbe lac Michigan. Chicago étant l’un des berceaux du gratte-ciel moderne tel qu’on le connaît aujourd’hui, son histoire est riche
et passionnante.

On observera également la constante évolution de la ville. En effet, l’un des édifices les plus récents de la ville, l’imposant Trump Tower, est situé où se trouvaient jadis les bureaux du Chicago Sun Times. Cet édifice a d’ailleurs été vu dans un épisode de The Apprentice, mettant en vedette The Donald lui-même! Le Wrigley Building fascinera également. Oui, oui, Wrigley comme la gomme et le nom du mythique stade de baseball de la ville!

Un classique
Que vous soyez fan de baseball ou non, une visite s’impose au célèbre Wrigley Field, domicile des Cubs de Chicago, de la Ligue nationale de baseball. Construit en 1914, il s’agit d’un des derniers stades originaux des États-Unis (avec Fenway Park, à Boston), et propose un véritable voyage dans le temps. Gazon naturel, structure d’origine et, surtout, ces fameuses vignes que l’on peut apercevoir le long de la clôture des champs extérieurs. Hot-dog et bière avec ça? Au sud de la ville, le nouveau US Cellular Field peut également être intéressant à visiter, quoique bien plus récent. Vous pourrez au moins vous dire que vous êtes allés encourager l’équipe préférée du président Barack Obama!

Le Loop
Ce quartier du centre de Chicago doit son nom au fait que le métro aérien y fait une boucle l’entourant complètement. Dans ce secteur, on reconnaît le Chicago que l’on a vu maintes fois au cinéma, surtout dans le très bon film The Untouchables, de Brian de Palma. Caché derrière une façade classique, le Rookery Lobby de l’architecte Frank Lloyd Wright, vaut à lui seul le détour. De là, on peut en profiter pour aller faire un tour à la tour Willis, anciennement la tour Sears, pour y admirer la vue du centre-ville. Depuis deux ans, cette tour, la plus haute de tout le pays, a ajouté une aile vitrée qui vous fait marcher sur un plancher de verre, littéralement au-dessus de la rue. Spectaculaire, mais cœurs sensibles s’abstenir !

Hancok Tower
La tour Hancok, bien que plus modeste que la tour Willis, offre un point de vue encore plus intéressant, car elle se trouve plus près du lac Michigan. Construite sur la mythique Michigan Avenue, haut lieu des boutiques de luxe et du magasinage, elle permet d’observer Chicago dans toute sa splendeur. De là, une vue imprenable de la plage s’offre aux touristes. En effet, Chicago possède une magnifique plage de sable en plein cœur de la cité! C’est une des grandes attractions de la ville. Une fois redescendu, une petite marche jusqu’au 860-880 Lake Shore Drive, de l’architecte Mies Van De Rhoe – père du Westmount Square de Montréal – vous fera apprécier l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture moderne. Les lignes épurées de ce gratte-ciel d’habitation ont influencé bon nombre d’œuvres de la deuxième moitié du siècle dernier.

Le Millenium Park
Pour le passage du nouveau millénaire, Chicago s’est refait une beauté avec une réorganisation de son espace public, en commençant par ses parcs. C’est alors que le Millenium Park est né. Le fameux Silver Bean, une œuvre artistique spectaculaire, y accueille les visiteurs. Des fontaines avec effets vidéo, ainsi qu’un pont pour piétons, œuvre du grand architecte canadien Frank Gehry, viennent compléter le tableau. À voir, car, en plus, c’est gratuit!

Une ville de musée
De superbes musées font de Chicago une ville fascinante à visiter pour les aficionados d’art. L’Art Institute of Chicago, situé juste à côté du Millenium Park, est l’un des plus beaux au monde. Il possède une riche collection de grands classiques et donne une place de choix à certains artistes américains, comme le peintre Edward Hopper, un véritable génie dans sa façon de composer l’image, qui aurait beaucoup influencé les directeurs photo d’Hollywood dans sa façon de travailler. Une nouvelle aile s’est d’ailleurs ajoutée récemment au musée, et, au troisième étage, on y retrouve un très beau et très bon restaurant abordable, le Terzo Piano, de l’architecte Renzo Piano. On remarque le jeu de mots entre le nom du restaurant qui signifie «troisième étage», le lieu où il est situé et le nom de l’architecte. Songé! Une belle façon de scinder la journée en deux, dans une salle à manger aussi belle que l’assiette que l’on vous servira.

Frank Lloyd Wright
Le grand architecte américain Frank Lloyd Wright a laissé son empreinte sur Chicago. Pour les passionnés d’architecture, une visite des quartiers Hyde Park et Oak Park s’impose. On peut y admirer la fameuse Robie House, située sur le campus de l’université de Chicago, phare de ce qu’on appelle maintenant le modernisme à l’américaine. Complétée en 1910 et influencée par le style des Prairies, cette maison demeure un classique dans son domaine. Aussi, à Oak Park, banlieue cossue de la ville, on peut visiter ce qui était jadis la maison et le studio du grand architecte.

Une ville de «foodies»
Les restaurants de Chicago ont également le vent dans les voiles. On peut y trouver de très bonnes tables, pour tous les budgets, et de jeunes chefs à surveiller y font leur marque. Et pourquoi ne pas finir la soirée dans un des nombreux bars de blues de la ville? La tradition des live bands y est encore bien vivante, et c’est une belle façon de redécouvrir cette musique typiquement américaine, à peu de frais.

En conclusion
Bref, Chicago, à 2 heures de vol de Montréal, est, pour moi et pour bon nombre de gens, The Great American City. C’est une ville riche qui a su se réinventer après le feu destructeur de 1894 qui l’a dévastée. Une ville qui n’a de cesse de nous surprendre…

 

Carnet d’adresses

Pour s’y rendre.

Porter fait la liaison en passant par Toronto. 

Pour s’y loger.

Le Sofitel Chicago Water Tower est l’œuvre du grand architecte français Jean-Paul Viguier. Superbe design et excellente situation géographique.

Pour se nourrir

Le restaurant Terzo Piano, de l’Art Institute de Chicago.

Une ville d’architecture

Pour tout savoir sur cette grande ville

 





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Fugue dans la péninsule de beauté
Dictionnaire amoureux de Rio
Sept itinéraires de train grandioses
Le Québec spécialiste du luxe en forêt
50 nuances d'amertume




PARTENAIRES