Accueil   Recherche   

english


Voyage

Le 10 octobre 2012 - 13:58  | Par: Jean-Michel Dufaux
Outils

Lisbonne la ville aux sept collines

Lisbonne la ville aux sept collines

La capitale du Portugal est sur une lancée ces dernières années. On redécouvre cette ville trop souvent négligée qui a tellement à offrir : nourriture, histoire, architecture, vie nocturne… Visite de cette cité de deux millions d’habitants qui, à cause de sa proximité avec le continent noir, témoigne de fortes influences d’Afrique du Nord.

La vieille ville
Spectaculaire, le centre de Lisbonne offre plusieurs points de vue intéressants. On la surnomme « La Ville aux sept collines » puisqu’elle est escarpée et construite autour de, vous l’aurez deviné, sept collines. Avec ses nom-breuses rues sinueuses et son panorama qui s’ouvre sur l’estuaire du Taje, elle peut d’ailleurs rappeler San Francisco en certains endroits. Évidemment, c’est une ville connectée à l’eau, puisqu’elle était le point de départ de nombreux bateaux aux 15e et 16e siècles, à l’époque des grandes découvertes. Depuis l’exposition universelle de 1998, la ville se réinvente et embrasse le futur.

Pour se promener à Lisbonne, rien de mieux que de prendre les superbes tramways qui sillonnent la capitale. Bien que la ville en possède de plus modernes aux alentours du centre, la vieille cité regorge de ces magnifiques wagons typiques, véritables odes au passé. Du centre de la ville, prenez le tram 28 qui vous mènera dans les rues étroites autour du Château St-George. En passant, Lisbonne n’est vraiment pas l’endroit indiqué pour louer une voiture. Ses ruelles seront un véritable cauchemar pour tout conducteur nord-américain ! Une fois à destination, vous vous retrouverez dans le quartier Alfama, le plus haut de la ville. Le fort St-George y trône depuis le 5e siècle. Les rois du Portugal y ont vécu jusqu’au 16e siècle. Malheureusement, plusieurs sections du fort ont été détruites dans le grand tremblement de terre de 1755. Cela dit, la ballade en vaut la peine et la vue de la ville y est spectaculaire. Le quartier offre également quelques bars-terrasses sur les toits pour vous permettre d’apprécier encore plus le panorama.

Autre incontournable, l’ascenseur de Santa-Justa (Elevador de Santa Justa), à l’intérieur d’une tour gothique complètement atypique. C’est l’œuvre de l’architecte Raoul Mesnier de Ponsard, un ingénieur né à Porto et élève du grand Gustave Eiffel. Datant de 1902, l’ascenseur relie deux quartiers importants de la ville, ceux de Baixa et de Bairro Alto. 

La ville basse (Baixa) constitue le cœur de la ville. Une ballade sur la Rua Augusta, avec ses cafés, ses restaurants et ses boutiques à la mode, demeure un incontournable. Il faut aussi y admirer la place Rossio, avec ses trottoirs ornés de mosaïques rappelant les vagues de la mer, si chère aux habitants du pays. Un peu plus loin, la Praça de Figueira est l’endroit de mise pour s’assoir et observer la faune lisboète.

Côté vie nocturne, rendez-vous dans le quartier Bairro Alto. Pour l’atteindre, deux ascenseurs urbains s’offrent à vous. L’Elevador de Gloria et l’Elevador de Bica. Comme tout pays latin qui se respecte, les Lisboètes aiment faire la fête. On y mange tard. Pas question d’arriver à votre table avant 21 heures… Et, pour un verre, les bars s’animent à partir de 1 heure du matin ! La fête se poursuivra jusqu’aux petites heures, soyez-en assurés. De jour, le quartier est également intéressant à visiter, puisque l’on peut y admirer de somptueuses maisons datant du 17e siècle dans ce qui était, jadis, principalement un quartier résidentiel.

Belem
À 20 minutes du centre, grâce à un tramway moderne, se trouve la très belle bourgade de Belem, qui fait maintenant partie de la banlieue de Lisbonne. On peut y passer une journée complète tellement il y a de choses à voir. En tête de liste, la fameuse tour de Belem. Figure emblématique de la ville, elle trône sur le Tage depuis le début du 16e siècle. Elle fut érigée par le roi du Portugal Manuel 1er pour protéger l’entrée du port de Lisbonne.

Juste à côté, on en profite aussi pour aller voir le très beau monument Padro Dos Descobrimentos, érigé en 1940 lors de l’exposition du Monde portugais. Le reste du site a été détruit, mais on peut toujours admirer cette magistrale œuvre d’art d’une hauteur de 52 mètres rénovée en 1960 pour célébrer le 500e anniversaire du décès du prince Henri le Navigateur. L’œuvre contemporaine en vaut vraiment le coup d’œil. 

À quelques mètres de là se trouve le magnifique monastère de style manuélin des Hiéronymites. Cette œuvre architecturale unique au monde fut également commandée par le roi Manuel 1er. Elle fut financée en grande partie par les profits du commerce des épices, récoltées pendant les nombreux voyages de découverte des Portugais au 16e siècle. Le site est protégé par l’UNESCO depuis 1983.

Une visite à Belem n’est pas complète sans avoir goûté aux fameux Pasteis de Belem, ces douceurs de renommée mondiale. Voilà le berceau des Pasteis de Natas, ces petits flans crémeux à la pâte feuilletée que l’on peut retrouver au Québec dans les commerces et restaurants portugais. Mais il n’y a qu’un endroit au monde où on les fait façon originale : l’Antiga Confeitaria de Belem est l’équivalent du Schwartz’s à Montréal. À toute heure de la journée, vous y retrouverez une file de touristes et de résidants qui désirent goûter à du bonheur à pleine bouche. L’établissement a ouvert ses portes en 1837 et on dit qu’il n’a pas changé d’un iota.

Un téléphérique en pleine ville
Le Teleferico Lisboa se déplace au-dessus des rives du fleuve dans le parc des Nations, lieu de l’exposition universelle de 1998. Il permet de survoler ce parc qui, au milieu des années 90, était une zone industrielle polluée. Un bel exemple d’urbanisme qui a su réconcilier les habitants de la ville avec les rives du Tage. Certains promoteurs du Québec voulaient d’ailleurs importer ce concept pour relier Montréal et la Rive-Sud, mais le projet est mort dans l’œuf.

Les rives du Tage, nouvel endroit branché
Depuis quelques années, les rives du Tage ont subi une cure de jouvence et les anciens entrepôts ont fait place à des restaurants et bars branchés. Des endroits épurés, des menus modernes, un look à la Ibiza... Le cœur de la vie nocturne se déplace le long du fleuve. Agréable de jour comme de nuit, ce nouveau coin chaud, près du centre-ville, prouvera hors de tout doute que Lisbonne, forte de son passé riche en histoire, est aussi une ville résolument tournée vers l’avenir.

 

Carnet d’adresses

Pour s’y rendre

Swiss offre des vols quotidiens pour Lisbonne.
www.swiss.com

Pour s’y loger

Très bel hôtel-boutique au  design contemporain dans le cœur de Belem, le Jeronimos 8.
www.jeronimos8.com

À table

Les fameux Pasteis de Belem : Antiga Confeitaria de Belem.
Rua de Belem, 84-92

Un grand restaurant moderne :
Restaurante Eleven.
www.restauranteleven.com

Un resto-bar-café avec superbe terrasse sur le Taje : Belem Bar Cafe.
www.belembarcafe.com

Un paradis pour les foodies.

Le DeliDelux met en vitrine les meilleurs produits du Portugal.
www.delidelux.pt

 





 Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Fugue dans la péninsule de beauté
Dictionnaire amoureux de Rio
Sept itinéraires de train grandioses
Le Québec spécialiste du luxe en forêt
50 nuances d'amertume




PARTENAIRES