Accueil   Recherche   

english


Style de vie

Le 10 octobre 2012 - 13:43  | Par: Jessica Harnois, sommelière
Outils

Scotchs & Whiskys

Scotchs & Whiskys

Le whisky est le spiritueux le plus vendu dans le monde, mais son origine se perd dans la nuit des Celtes, Écossais et Irlandais se disputant toujours l’invention de cette eau-de-vie faite à base d’eau (eh oui!) et d’orge malté. Dans un cas comme dans l’autre, les missionnaires chrétiens du XIIe siècle ont joué un rôle important en introduisant l’alambic essentiel à la distillation. Après s’être répandues en Europe, les distilleries ont essaimé ensuite au Nouveau Monde, en Chine et plus récemment, au Japon.

Avant toute chose, le connaisseur doit pouvoir distinguer les différents types de whiskys. Comme son nom l’indique, le scotch whisky provient d’Écosse, mais pour pouvoir revendiquer cette appellation il doit satisfaire à plusieurs critères de fabrication, dont un élevage minimum de trois ans en barrique. Le whiskey orthographié avec un «e» provient généralement d’Irlande et, à la différence de son cousin écossais, il est le fruit de trois (plutôt que deux) distillations. Quant au bourbon, c’est le whisky américain conçu à partir d’un moût contenant au moins 51% de maïs. Enfin, il y a le rye whisky, que nous fabriquons ici aussi au Canada et dont le moût contient des grains de seigle.

Il faut également savoir qu’il y a les blended malt, faits à partir d’un assemblage de plusieurs distillats, et les single malt qui proviennent d’une seule distillerie et qui sont élaborés à base d’un unique choix de grain malté, habituellement de l’orge. Les single malt ont pratiquement disparu à la fin du XIXe siècle, mais ont été remis à la mode durant les années 1980 par la distillerie Glenfiddich.

Tous ces types de whisky suivent un processus de fabrication similaire: le grain (orge, maïs, seigle ou blé) est mouillé avec de l’eau. On obtient ainsi le malt, où se produit la transformation de l’amidon en sucre. Après 8 à 12 jours, on fait sécher le malt sur des fours souvent alimentés avec de la tourbe, ce qui donne à certains whiskys leur goût particulier de fumée. Puis le moût séché et broyé est brassé dans des cuves avec des levures qui activent la fermentation. Cela donne une sorte de bière à 8% d’alcool qui est distillée ensuite avec des alambics en cuivre. L’eau-de-vie ainsi obtenue est finalement élevée en fût durant plusieurs années.

Sélections de 6 produits

1Scotch whisky 

Té Bheag unchilfiltered
Gaelic scotch blended
Code SAQ
: 00858209, 34,25$

Voici une alternative amusante au célèbre Johnny Walker Red ou Black. Ce Té Bheag est non filtré, ce qui lui confère des arômes prenants de céréales et de paille séchée. Il manque un peu de concentration, mais on l’apprécie surtout pour son prix accessible et sa bouche onctueuse et équilibrée.

 

 

2- Pure & single malt

Lagavulin 16 ans Islay
scotch single malt
Code SAQ
: 00207126, 106,75$

Un scotch classique et très puissant qui provient de l’île d’Islay, un des endroits les plus prestigieux d’Écosse. Ce single malt de 16 ans d’âge s’ouvre sur de jolis effluves tourbés, boisés et réglissés. Il a une personnalité du tonnerre et il est considéré comme un des meilleurs sur le marché. Évidemment, il faut débourser un certain montant pour obtenir un single malt de qualité, mais le jeu en vaut la chandelle.

 

 

3- Whiskey américain

 

Knob Creek 9 ans Kentucky
Bourbon whiskey américain
Code SAQ
: 00326009, 40,25$

Lorsqu’on pense Bourbon, on pense -immédiatement au Jack Daniel’s, mais il existe d’autres whiskeys américains (ou Tennessee Whiskey) qui valent la peine d’être dégustés, comme ce Knob Creek 9 ans qui s’est mérité une mention de choix dans la bible des Whiskys 2011. Masculin et féminin à la fois, il s’ouvre sur des arômes de noix grillées, de bois toasté et se conclut en finale sur des notes de miel. Définitivement un coup de coeur.

 

 

4- Whiskey irlandais

Clontarf Triple Distilled
single malt whiskey irlandais
Code SAQ
: 11036228, 60,50

Les amoureux de whiskey irlandais ont tous consommé du Jameson, mais il est important de varier en découvrant de nouveaux produits comme ce Clontarf. Fidèle à la tradition des trois distillations, il se distingue des autres whiskeys irlandais en recourant aux grains les plus fins et à l’eau la plus raffinée. Résultat des courses: un whiskey haut de gamme, riche et somptueux, qui procure des sensations de velours en fin de bouche.

 

 

5- Whisky japonais

The Yamazaki 12 ans
whisky single malt
Code SAQ
: 11202484, 65,25$
(ceux de Michel Couvreur
sont également délicieux)

Les Japonais ont remporté les plus hauts honneurs dans un prestigieux concours en 2001. Hissés au sommet, leurs whiskys sont devenus des favoris des amateurs. Les deux distilleries les plus connues sont celles de Suntory et de Nikka. J’ai sélectionné ce Yamazaki 12 ans, un single malt. À l’aveugle, il impressionne par son raffinement et son style unique sur des effluves fumés. Un grand whisky digne des meilleurs single malt. À découvrir!

 

 

6- Whisky canadien

Crown Royal
Edition Limitée whisky canadien
Code SAQ
: 00246603, 35,25$

Évidemment, il y a aussi notre célèbre whisky canadien qui compose tous les «rye and coke» dégustés dans l’Ouest. J’ai choisi le Crown Royal Édition limitée, car il est doux, suave et tellement délicat. Aucune sensation de brûlure en finale. Il est élaboré à partir de multiples assemblages et d’un savant mélange de grains pour faire honneur au goût de la royauté d’Angleterre. Il a remporté le prix du meilleur whisky canadien d’assemblage en 2010 (Best Canadian Blended Whisky 2010). Avec sa touche florale et d’épices douces en fin de bouche, c’est un pur délice.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

Le Trouble
Le Parti québécois, l'affaire d'une génération?
Enrhumé? Grand-maman à la rescousse!
Vivez le coup de grâce
Les égarements de mademoiselle Baxter




PARTENAIRES