Accueil   Recherche   

english


Publié dans Mieux-Être

Le 11 septembre 2012 - 14:39  | Par: Gisèle Quintal
Outils

Corse Île d'amour

Corse Île d'amour

À l’issue d’une échappée belle à travers la Corse, je vous offre mes rendez-vous secrets et mes plus grands coups de cœur, où charme, luxe et simplicité se côtoient dans un accueil des plus chaleureux.

Qui parcourt la Corse se baigne dans ses parfums. C’est tout d’abord l’odeur de la mer qui nous enivre, puis viennent les senteurs du maquis d’une pureté qu’aucun mot ne peut traduire. Les notes gourmandes de pistachiers, de myrte, de lavande, de ciste, de chênes, d’arbousiers et de pins s’unissent aux bouffées d’humus. Les parfums embaument les jours et les nuits et en particulier les soirées lorsque la nature exhale ses charmes…
La Corse ne se raconte pas. Les photos ne suffisent pas à rendre l’étendue des panoramas et ne permettent pas de traduire le seul élément qui ne s’emporte pas autrement qu’en souvenir mémoriel imprécis: il faut vivre la Corse!
Le bateau se cale en marche arrière. La ville émerge peu à peu. Bastia fièrement campée sur son promontoire domine la mer et s’ouvre aux visiteurs. Arrivée à Bastia par le traversier de Nice.

LA BELLE ET CHARMEUSE
Tournée vers la côte toscane, Bastia a le charme des vieilles cités méditerranéennes avec ses ruelles bordées de hautes maisons rehaussées de volets peints. C’est une ville animée où vous aimerez vous promener place Saint-Nicolas, lieu de rendez-vous des Bastiais ou place du Marché toujours très colorée.
Quittez la ville et rendez--vous dans le pittoresque petit village d’Erbalunga bâti à fleur d’eau, à 9km de Bastia. C’est ici, dans la villa Beau Soleil, qu’Antoine de Saint-Exupéry avait choisi de s’établir. Il faut déambuler dans les ruelles parfois voûtées qui conduisent au petit port, à ses barques de pêcheurs colorées et à la tour génoise. Ce joyau de l’île de Corse conserve fièrement ses saveurs, ses coutumes et ses traditions ancestrales.
Arrêtez-vous à l’hôtel Demeure Castel Brando. Cet ancien «Palazzu», authentique demeure du XIXe siècle, est un endroit plein de charme entouré d’un parc ombragé de palmiers. L’endroit est idéal pour faire le plein d’énergie avant de reprendre la route.

PORTO-VECCHIO ENTRE MONTS ET MERVEILLES
Cité perchée sur son rocher de granit rose au creux d’un golfe vaste et protégé, Porto-Vecchio est l’une des premières destinations touristiques de l’île.
La ville en soi, est agréable, le vieux quartier est minuscule et assez pittoresque. Il est cerné de remparts découvrant une vue panoramique sur le golfe de Porto-Vecchio et ses marais salants. Son succès se doit plus à ses plages qu’à ses pavés. Des sites d’une beauté exceptionnelle tels que les plages de Palombaggia et de Santa-Giulia. 
Dans ce coin de paradis, le Grand Hôtel de Cala Rossa se campe comme un rêve planté au bord de la baie, la mer à vos pieds, la vue sur les montagnes. Un lieu qui réunit tout ce que l’on peut espérer de plus beau. Nul besoin d’aller plus loin pour être dans un merveilleux ailleurs! Une fois que vous aurez franchi le seuil du Grand hôtel de Cala Rossa et posé vos valises, vous oublierez le quotidien dans une atmosphère qui rappelle celle d’une demeure patricienne. Alors, les plaisirs s’ajoutent aux bonheurs qui succèdent aux délices: la grande cuisine d’émotions, les départs en barque, la cabane dans les arbres, le spa unique, les dîners sous les étoiles… Une splendeur que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

BONIFACIO LE CHOC
D’abord, on n’en croit pas ses yeux: perchée sur l’écorce crayeuse de falaises griffées par le vent, la ville fortifiée de Bonifacio fut construite par les Génois au XIIe siècle. À ses pieds s’ouvre un spectacle verti-gineux. Du haut de ses falaises, Bonifacio, la plus méridionale des villes corses, compte mille ans d’histoire. Une cité à part, tant par son passé que par sa géographie qui défie les lois de l’imagination. Un magnifique «bout du monde», isolé du reste de l’île par un vaste et aride plateau calcaire. Le plateau présente à la mer de magnifiques falaises blanches, hautes de plus de 60 mètres, battues par le vent et les vagues souvent agitées des Bouches de Bonifacio, détroit large de 12km parsemé de petites îles qui sépare la Corse de la Sardaigne. La vieille ville, enfermée dans ses -fortifications, est juchée sur un étroit promontoire qui s’allonge parallèlement au rivage. Il faut admirer Bonifacio de la mer. La ville haute présente un aspect encore plus saisissant avec ses vieilles maisons agglutinées à l’extrémité d’une falaise dont la base est rongée par les vagues. Une ville d’une extrême beauté.
Tout près, à quelques kilomètres, se dressent de somptueux massifs montagneux ainsi qu’un hôtel au design particulier, innovant et saisissant pour un séjour magique. Au bout de la piste, niché au bord de l’eau sur la rive nord du golfe de Santa Manza, face au soleil levant, l’hôtel U CAPU BIANCU saura vous séduire avec ses deux plages privées, son restaurant gastronomique et sa magnifique terrasse. Une halte où l’on souhaiterait que le temps s’arrête. 

AJACCIO CITÉ IMPÉRIALE
Festive, colorée et animée, la ville se dessine au cœur d’un des plus beaux golfes du monde, sur un fond de montagnes enneigées jusqu’au printemps.
Comme Rome ou Persépolis, Ajaccio est une ville impériale: c’est là, le 15 août 1769, qu’est né Napoléon Bonaparte dans une maison de la rue Saint-Charles. 
Ajaccio sait se faire aimer au premier contact. Savourez l’atmosphère de la cité. Flânez sur le vieux port, dans les marchés animés et dans les ruelles aux nobles demeures de la vieille ville. Les Îles Sanguinaires, toutes proches et accessibles par une jolie route, font d’excellentes destinations de balades et de baignades et au sud, les plages de Porticcio offrent une vue imprenable sur la ville.

Au cœur du splendide golfe d’Ajaccio se trouve l’Hôtel Les Mouettes. Charmante demeure du XIXe siècle, elle est entourée de palmiers, pins et eucalyptus séculaires au bord d’une petite plage de sable blond encerclée de rochers. Ici, le bleu azur du ciel et celui de la Méditerranée sont omniprésents. Une adresse de charme à l’accueil authentique. Ici, le luxe est empreint de simplicité.

GOLFE DE PORTO UNE PERLE DE MER ENCHÂSSÉE DANS LA ROCHE
Inscrit et classé sur la liste du Patrimoine mondial par l’UNESCO, membre du club des plus belles baies du monde, le golfe de Porto est un véritable éden. Le golfe s’ouvre à l’ouest pour offrir une fête pourpre à chaque coucher de soleil. Les Calanche de Piana mettent en scène un opéra fabuleux dont les héros sont des colonnes de granit rouge déchiquetées. Le grand spectacle du golfe se déroule le long de la route qui monte vers Piana en longeant les calanche.
C’est de là que ces grandes orgues de pierre sont les plus impressionnantes. Le spectacle est stupéfiant de beauté! Devant ces chefs-d’œuvre de la nature, on se sent tout petit!
Dominant le Golfe de Porto et la méditerranée, au centre des célèbres Calanche de Piana, un hôtel de charme, se dresse à perte de vue. Les chambres surplombent ce ravissant paysage. L’hôtel Capo Rosso, où il fait bon se la couler douce, offre une hospitalité et un confort inégalés. La salle à manger est panoramique et l’hôtel possède une grande piscine.

CALVI, SÉJOUR DE GRAND LUXE ENTRE MER ET MAQUIS
Capitale de la Balagne et centre de villégiature très apprécié, Calvi a plutôt fière allure avec sa citadelle surplombant les eaux bleues du golfe. La grande beauté de cette rade lumineuse dans son cadre de montagnes souvent enneigées s’impose au visiteur. L’arrivée par la mer est magnifique! On ne se lasse pas de la vue panoramique qui s’offre depuis les remparts sur la baie, la ville et ses alentours. La visite de la vieille ville et une montée à la chapelle Notre-Dame de la Serra vous permettront d’apprécier le panorama sur l’ensemble du golfe.
Pour savourer pleinement Calvi, une dernière escale s’impose à l’hôtel La Villa membre Relais & Châteaux. Bien-être, détente et gastronomie sont au rendez-vous.
Premier privilège: la vue. Nichée sur les hauteurs de Calvi, l’hôtel offre une vue à 180 degrés sur le port et la citadelle. Le parc domine entièrement la baie et la ville. Unique au monde, la piscine à débordement au centre de la terrasse du restaurant semble rejoindre la méditerranée.
Le chef Sébastien Sevellec illumine la cuisine corse et méditerranéenne mettant l’accent sur poissons et crustacés. Pour prolonger le bien-être, la Villa offre un espace de soins Anne Sémouin hautement personnalisés. Il existe à travers le monde des lieux d’exception, des petits paradis. La Villa en fait partie. Elle se dresse dans un décor de rêve
2012 marque l’année de célébration des 20 ans de La Villa. 
Toutes nos félicitations à Marion et Jean-Pierre Pinelli propriétaires qui ont fait de La Villa un lieu incontournable en Corse.





 Article précédent  Retour  Article suivant


AUSSI À LIRE

L'épigénétique confirme que tout est possible!
Routine sacrée d'automne
Être synchro avec la nature
Madame Labriski - Véritable boule d'énergie
Yoga, la pratique du coeur




PARTENAIRES